lundi 30 avril 2012

Top Ten Tuesday [32]

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. 
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.

Les 10 meilleures adaptations cinématographiques ou télévisuelles de livres

1) Le Trône de fer, Intégrale 1 



J'ai d'abord vu la série Tv avant de lire le livre et dés que ce fut fait, je me suis rendue compte à quel point ils avaient fait un énorme travail ! 

2) Peter Pan



Je me souviendrais toute ma vie de la première fois où j'ai vu la Bande Annonce de ce film, que la musique de Coldplay commençait à jouer... "Oublie-les Wendy, oublies-les tous ! Pars pour le pays imaginaire. Viens avec moi là où jamais, jamais on ne t'ennuiera avec des histoires de grandes personnes." "Jamais, c'est terriblement long...". Voilà, rien que de l'avoir revue, j'ai le coeur qui s'emballe ^^



3) Coraline



Le film est certes moins flippant que le bouquin mais d'un point de vue technique il est magnifique, la musique est sublime et l'histoire... Bref, j'ai adoré !!



4) Dracula



Largement meilleur que l'oeuvre originale à mes yeux. Et cet acteur... Coppola a réalisé un chef-d'oeuvre : Culte !



5) Le journal de Bridget Jones



Parce que bien meilleur que le livre, lui-aussi. Du pur bonheur ! Et puis, Bridget, elle me ressemble tellement !!




6) La jeune fille à la perle



Je crois que toute personne qui est venue une fois sur mon blog sait quel culte je voue à ce livre et à ce film :p

7) Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban



Un de mes livres préférés de la saga et le film, même si le réalisateur a prit de grande liberté, est le meilleur de tous à mes yeux. Comme quoi, ça ne veut rien dire !



8) Charlie et la chocolaterie



Là aussi, j'ai largement préféré le film de Burton au livre. Mais en même temps, c'est Burton donc bon. J'ai tout dis :p



9) Les malheurs de Sophie



Je l'avoue, j'ai regardé cette petite série sur les Minikeums pendant des années, et aujourd'hui encore, la scène où Sophie retrouve Paul me fait pleurer ! "Paul !!!!!!" (Bon, ok, je sors...) Sinon, je n'ai pas aimé les livres non plus.  J'ai trouvé dans la série télévisée bien plus d'émotions que dans les romans... Je remarque donc qu'il y a pas mal d'oeuvres que j'ai apprécié sur grand ou petit écran mais pas à l'écrit... 

10) L’Élégance du hérisson



J'avais beaucoup aimé le livre mais il possédait quelques longueurs dérangeantes qui ne sont pas dans le film. Les acteurs jouent superbement bien et... Quelle fin ! 



Et si c'était un Top Fifteen ?

11) Orgueil et Préjugé



Les longueurs du livre ? Enlevées ! Des scènes magnifiques et une ambiance poétique : J'ai adoré ^^
(la série télévisée avec Colin Firth est superbe également mais il fallait choisir alors ^^)



12) Harry Potter et l'Ordre du phénix



C'est marrant parce que le livre était loin d'être mon préféré. Il était très long et Harry dedans est tellement insupportable que c'était parfois compliqué d'apprécier totalement la lecture. J'ai trouvé qu'ils avaient fait un travail incroyable dans le film et que j'y retrouvais tout ce que j'avais aimé dans le livre, en enlevant tout le superflu !



13) Laisse-moi entrer



Le livre est très bon et le film n'a rien à lui envier (quoi qu'ils ont enlevé quelques scènes vraiment trop dérangeantes). Une histoire à part, dure et poétique. (et en plus il y a l'actrice Chloe Moretz que j'adore ! Elle a joué dans Kick-Ass et sera à l'affiche du prochain Tim Burton... Si ça c'est pas la classe !!)



14) Autant en emporte le vent



Simplement parce que c'est cultissime !

15) Le Monde de Narnia, le prince caspian



Je me devais de le mettre dans mon top parce que je m'étais tellement embêtée dans le livre où les scènes d'actions sont bouclées en deux lignes que j'ai vraiment adoré le film au final. (pareil pour le premier opus d'ailleurs...) Un très bon divertissement ! 



L'Elue, tome 1 : Les clans

J'ai lu ce livre en partenariat avec les Editions du Préau et je remercie l'auteur, Christel Besnard, pour avoir prit directement contact avec moi et de m'avoir proposé cette lecture !


L'Auteur : Christel Besnard est une auteur française qui a écrit ce livre sur un blog sur lequel elle interagissait directement avec ses lecteurs afin de les faire participer activement à son écriture.
Le Roman : Editions du Préau ; 2012 ; 242 pages
Genre : Fantastique ; Romance


Présentation de l’Éditeur : En apparence, Élisabeth est une lycéenne comme les autres. Pourtant, l'année de ses 17 ans, des pouvoirs étranges vont se manifester et l'entraîner dans une histoire époustouflante chargée de mystère.
Entre Éric et Samuel, son passé et ses origines... elle va devoir faire des choix. Fera-t-elle les bons ?
Trouvera-t-elle les réponses à ses questions ?
Et surtout, découvrira-t-elle qui elle est vraiment ?


Mon avis sur l'histoire :


On entre dans la vie d'Elisabeth, jeune fille de 17 ans, solitaire, et à qui je me suis identifiée immédiatement. Elle pourrait paraître tout ce qu'il y a de plus normale. Pourtant, on va vite se rendre compte que des mystères l'entourent.
 Pourquoi son corps et les personnes autour d'elle ont parfois des réactions surprenantes ? Qui sont donc réellement Samuel et Eric, deux garçons qui apparaissent dans sa vie de manière inhabituelles ?
Les Triangles amoureux sont très à la mode en ce moment et je sais que cela en énerve certains. Mais moi, cela ne m'a pas vraiment gêné. Tout simplement parce que Samuel et Eric détiennent, chacun d'eux, un caractère bien différent et tiennent une place différente dans la vie de la jeune fille. Malgré tout, elle n'arrive pas à décider. Que voulez-vous, elle se sent bien avec les deux !
Par contre, Eli n'est pas très fine (ils vont vite comprendre qu'il y a de la concurrence) et a un comportement assez cruel envers deux personnes qui l'aiment autant.
L'indécision d'Eli est énervante mais en même temps très divertissante car elle donne lieu à des scènes très fortes en émotions et mon côté romantico-hysterico en fut comblé. La rivalité entre Sam et Eric est d'ailleurs assez excitante je dois dire ! (oui parce que, sans mentir, qui n'a jamais rêvé que deux hommes se battent pour nos beaux yeux ? ^^)
Malgré tout, il est toujours un peu énervant de se dire qu'une fille a deux charmants hommes à ses basques, et qu'elle se plaint parce qu'elle ne réussit pas à choisir et que "ouh la vie est dure"... Mais bon, même en étant envieuse, ce genre de cas de figure m'est déjà arrivé et c'est pour cela que je ne la juge pas trop sévèrement. Je sais comme on peut souffrir dans ces cas-là, comme on peut se sentir sale et nauséeuse, on se déteste.
J'ai beaucoup apprécié le côté "adulte" de cette histoire. Ce n'est pas comme dans d'autres sagas où on voit des amours transis rester à de petites caresses ou des oeillades timorées. Les adolescents ont des envies et elles sont très bien retranscrites par l'auteur.
Pendant un quart du bouquin, tout tourne autour d'Eli et de sa relation compliquée, criblée de mensonges avec Eric et Samuel. Pourtant, discrètement, l'auteur place quelques indices pour nous faire comprendre subtilement qu'Eli n'est pas une jeune fille comme les autres et qu'elle est en train de changer.
J'ai trouvé deux, trois oublis de mots dans le texte mais rien de trop dérangeant, et j'ai adoré un certain passage très bien placé où l'auteur fait une petite référence aux Rita Mitsouko (j'adore !!!)
J'ai apprécie l'originalité de certains prénoms tels que Sarhia et Merhia que je n'avais jamais lu ailleurs.
On se sent proche de ces personnages, ce cette histoire. Notamment parce que l'action se passe en France, mais aussi parce que l'auteur a su rendre ses personnages très réels. On peut se reconnaître en eux.
Même si tout tourne pendant une grosse partie du bouquin autour du trio Eli / Eric / Sam. Moi cela m'a plu car c'était écrit de telle sorte qu'on ne s'ennuyait pas et qu'il y avait quelque chose de nouveau à de nombreux endroits dans le texte.
Et quelle fin ! Ce fut limite une torture ! Cela laisse présager un deuxième tome plein de rebondissements.


Mon avis sur les personnages :


Je me suis sentie proche d'Elisabeth : Pas très sociable, le nez fourré dans ses bouquins et ne s'intéressant que très peu à son lycée où à ce qu'il s'y passe. Bon, à 17 ans, j'observais quand même les beaux garçons mais de loin, sans me faire remarquer !
Ne pas aimer être le centre d'intérêt, vouloir limite disparaître mais malheureusement, par manque de chance ou par manque d'habileté, se retrouver dans des situations embarrassantes devant tout le monde... Je connais !
Eli est parfois un peu sèche, un peu trop sérieuse pour une fille de son âge, comme si tout le monde autour d'elle l'agaçait.
J'ai justement trouvé parfois Elisabeth un peu dure avec Djamila, son amie, comme un parent qui fait des remontrances à son enfant quand il parle trop à tord et à travers.
J'ai aimé le côté un peu enfantin de Marie, la mère d'Eli.
Djamila a ce côté "grande gueule" que je n'apprécie guère chez certaines personnes. Mais elle est souvent très rigolote et amène de la bonne humeur dans leurs groupe d'amis. Malheureusement, elle sera à l'origine de certains dérapages simplement parce qu'elle ne sait pas tenir sa langue. 
J'adore le côté direct de Samuel et de toutes façons, je ne résiste jamais bien longtemps aux bruns ténébreux ^^ (qui vivent dans un magnifique château dans lequel il y a une énorme bibliothèque. Opportuniste, moi ? Jamais !!! ^^).
Pour ce qui est d'Eric, je l'ai beaucoup aimé aussi mais je l'ai trouvé parfois un peu trop lisse (sauf quand il s'énervait contre Samuel). C'est le genre d'homme, par contre, sur qui on peut compter. Le genre qu'on a envie d'épouser en clair. Malheureusement, je suis beaucoup plus attirée par les bad boys, c'est navrant ^^.


Le style de l'auteur : 


Le style de Christel Besnard est plaisant, les pages se tournent facilement et on se rend à peine compte du temps qui passe tant on est plongé dans l'histoire.


Mon ressenti sur certains passages (Spoilers) :


- Une petite chose m'a chiffonée. Eli dit au début que Valérie est sa meilleure amie mais plus tard, c'est Djamila qui devient son acolyte pour tenter de cacher à Eric la présence de Samuel dans la vie d'Eli.
- Il m'a semblé que la nouvelle amitié entre Eli et Eric, au début du livre, n'était pas assez expliquée. On a droit à un simple petit passage pour nous dire que depuis plusieurs semaines ils se voient beaucoup. Mais j'aurais aimé que ce soit plus approfondis, savoir ce qu'ils se sont dit au début, pouvoir sourire au fait qu'Eli est timide. Imaginer les regards... Bref, sur ce coup-là, j'ai été un peu frustrée.
- J'ai adoré la scène du pique-nique dans la serre avec Samuel
- Lorsqu'Eli choisit le clan de Merhia et donc d'Eric, j'ai été très surprise parce que je suis vraiment très curieuse et je n'aurais jamais pu me satisfaire de quelques brèves explications alors que l'autre clan aurait pu me dire l'entière vérité sur je suis réellement.
- Les pensées mal placées de Laurent m'ont faites mourir de rire
- Savoir qu'Eli peut entendre les pensées des autres. Elle déteste cela mais moi, ce serait un de mes rêves les plus chers... Savoir ce que pensent les gens pour enfin pouvoir leur faire entièrement confiance...
- Le parfum naturel aux phéromones d'Eli : ça c'est utile !
- Le coup du collier en argent avec le pendentif en forme de coeur était un peu too much à mon goût.


Citation :


"Plus il avançait, plus elle sentait poindre une colère sournoise. Un sentiment de haine et de répulsion se mélangèrent comme un fiel dans sa bouche.
- Pourquoi ? Je ne suis pas assez bien pour toi ? demanda-t-il, suave ?
Il se pencha davantage. La main du garçon se referma sur le poignet d'Elisabeth. Elle voulut se libérer. Il résista. Les picotements se multiplièrent. Une onde électrique remonta sa colonne. Elle la sentit venir, se développer, grandir pour ressortir au bout de ses doigts dans une décharge violente. Tout se déroula très vite. Soulevé dans les airs par un souffle invisible, Matt fut projeté contre un cèdre."


Note :
8/10

Ce livre est un savant mélange de tout ce que j'adore. Amour, action, mystères et même un peu de Science-Fiction. On ne s'ennuie pas une seule seconde dans ce tome qui n'appelle qu'à une seule chose : Connaitre la suite !

dimanche 29 avril 2012

La jeune fille à la perle

Revisionnage


Genre : Drame ; Romance
Réalisateur : Peter Webber (Hannibal Lecter, les origines du mal)
Acteurs : 
Scarlett Johansson (Deux soeurs pour un Roi)
Colin Firth (Le Discours d'un Roi)
Tom Wilkinson (Batman Begins)
Cillian Murphy (Time Out)
Anne Popplewell (Le monde Narnia : Le Prince Caspian)


Synopsis : Delft, XVIIe siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. elle s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. A mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville.


Mon avis :


Grande fan du livre (que j'ai du lire au moins 50 fois), j'ai décidé un matin de regarder à nouveau ce film (que j'avais du voir 20 fois déjà). Pourtant, à chaque fois que je le regarde à nouveau, je suis toujours aussi bouleversée. Le livre est un chef d'oeuvre, le film lui rend totalement hommage ^^ Ces deux oeuvres sont des tableaux qu'on pourrait admirer pendant des heures sans jamais se lasser. 
Cette histoire d'amour unique, ce sacrifice de l'autre pour l'art, l'aveuglement d'un homme et sa lâcheté pour sa peinture. On en ressort changé. On ne regarde plus ce qui nous entoure de la même manière.
Inoubliable


Mon ressenti sur une scène qui m'a plu / importante (spoilers) :


Je me suis rendue compte en y réfléchissant que lorsque Vermeer perce lui même le lobe de l'oreille de Griet, et que juste après elle retrouve le boucher, le peintre est en quelque sorte son premier "amant". L'image est beaucoup plus forte pour Griet avec Vermeer. Surtout qu'il est le premier homme à avoir vu sa chevelure brune et indisciplinée. Il a été le premier spectateur de sa "féminité".


Citations :


"Il y a des couleurs dans les nuages..."


"Est-ce si difficile de peindre une jolie fille ?"


"- Pourquoi ne suis-je pas ton modèle ? 
- Parce que tu n'y comprends rien !"


Ma note : 
10/10

C'est lundi, que lisez-vous ?

Rendez-vous proposé par Galleane et initié par Mallou 

Qu'ai-je lu la semaine dernière ?


La nuit des enfants rois
J'ai aimé et pas aimé cette lecture. C'est bizarre. J'ai aimé l'histoire de base et je trouvais que le thème était très intéressant à exploité. Certains passages étaient sympas et même parfois amusants. Mais malheureusement, il y a eu trop de passages incompréhensibles pour des nons matheux ou des gens qui n'y comprennent rien aux mouvements bancaires. Bref, trop de prises de tête. Dommage !

Eragon
Relecture périlleuse... Je ne m'en souvenais pas et je voulais le relire pour continuer la saga... Malheureusement, ce fut long, long, long. Certains passages sont divertissants mais vraiment... Eragon m'insupporte !!! Je ne sais pas si je vais continuer la saga et c'est dommage car une relecture aussi longue pou rien, ça fait mal !

L'autre moitié de moi-même
Je ne m'étendrais pas plus sur ce livre qui m'a totalement bouleversée. L'auteur a su trouver les mots pour décrire le mal-être, les fantômes du passé, la dépression. Merci à elle.

L'Epouvanteur, tome 1
L'Apprenti Epouvanteur
Un début de saga très prometteur ! ça se lit super vite et ce livre possède une ambiance bien à elle. Très effrayante ! J'ai adoré ^^

L'Elue, tome 1 : Les clans
Je remercie chaudement l'auteur de m'avoir transmis ce livre que j'ai tout bonnement dévoré. Un triangle amoureux, des mystères et surtout une fin vraiment géniale et inattendue. Je ne peux dire qu'une chose : Vivement la suite !

Que suis-je en train de lire ? 



L'exécutrice, tome 1
Le baiser de l'Araignée
Je viens tout juste de le commencer et je peux vous dire que pour l'instant cela me plait beaucoup ! L'héroïne a l'air très intéressante et surtout le premier chapitre la décrit comme quelqu'un qu'il ne faut VRAIMENT pas énerver...

Phénix
Alors... Heu... En général je ne dis jamais beaucoup de mal d'un livre même si je ne rentre pas trop dans l'histoire ou que le style me dérange car je sais que chaque lecteur le perçoit différemment. J'essaye de rester objective !!! Mais là... J'ai lu deux chapitres et très franchement, sans mentir, je n'ai jamais lu un livre aussi mal écrit !!! Mon top one c'était Le journal d'un vampire et il a été battu à plate couture par Phénix... J'ai peur pour la suite de ma lecture car je sens que cela va être trèèèès long...

Que vais-je lire ensuite ?



Divergent
Pour la Lecture Commune sur Livraddict

Alice au pays des Mongols
En Service Presse avec Bayard Jeunesse

Et vous, que lisez-vous ?

L'Epouvanteur, tome 1 : L'Apprenti Epouvanteur

J'ai lu ce livre dans le cadre de la Lecture Commune sur Livraddict organisée par sevmarguerite. Je la remercie pour cette découverte !
Les chroniques des autres participants : Falline ; Kellin ; Nelfe ; livromaniac ; Michou ; Lau1607 ; Myiuki22 ; Mycoton32


L'Auteur : Joseph Delaney est un auteur anglais
Le Roman : Editions Bayard Jeunesse ; 2005
Genre : Fantasy ; Jeunesse


Présentation de l’Éditeur : Septième fils d'un septième fils, Tom perçoit les ombres de ceux qui ont peuplé la terre et ressent la présence des êtres maléfiques. A treize ans, il doit quitter la ferme pour devenir l'apprenti de l'épouvanteur, chasseur de démons et sorcières. Commence alors pour lui une nouvelle vie, difficile. N'écoutant que son bon coeur, il va permettre la libération d'une sorcière particulièrement cruelle que son maître a enfermée dans un puits. Il aura alors à l'affronter à plusieurs reprises avant de la voir disparaître à tout jamais.


Mon avis sur l'histoire :


Cela fait déjà bien longtemps que j'avais envie de lire cette saga. A chaque fois que je passais devant les livres dans une librairie je me disais que la couverture était attrayante mais j'avais toujours d'autres lectures en priorités. Je suis bien contente d'avoir trouvé le temps pour découvrir cette histoire !
Il faut savoir qu'au dos du livre (qui est extrêmement beau, soit dit en passant, un vrai plaisir au touché et à la vue, on a l'impression d'avoir un vieux livre dans les mains)  il est écrit : "Attention ! Histoire à ne pas lire la nuit". J'en rigolais avant de l'ouvrir, mais au final, le conseil était avisé. Surtout pour des personnes comme moi qui ont peur quand le lieu où ils vivent craque de partout la nuit... Quand on est seul...
J'ai été immédiatement prise par l'histoire, dont l'atmosphère est extrêmement bien rendue, dés le début. Je n'ai pas vu les pages se tourner.
Ce livre possède une atmosphère lourde et effrayante. On y côtoie des revenants, des maisons hantées, des gobelins, des sorcières, ...
Thomas débute son initiation pour devenir Epouvanteur et c'est comme si nous l'accompagnons dans ses aventures, nous sommes aux premières loges. Je retenais mon souffle très souvent pour lui.
Les Epouvanteurs ont la vie dure et il leur arrive parfois une fin violente, et beaucoup trop rapide. La vie d'un Epouvanteur est une vie de solitude et d'ombres...
La population a besoin des Epouvanteurs mais ils les effraient aussi. 
Des tas de choses surprenantes et inexpliquées se trament autour de du maître et de son apprenti.
Ce que j'ai adoré dans ce livre était le fait que certaines sorcières n'étaient pas de jolies enchanteresses désirables et envoûtantes, comme on peut se les représenter de nos jours. Des scènes les concernant sont impressionnantes. Certaines passages m'ont d'ailleurs un peu traumatisés avec une certaine sorcière en particulier, bien repoussante !
Ce fut une aventure effrayante, palpitante et passionnante.


Mon avis sur les personnages :


A mes yeux, Thomas est courageux même s'il avoue parfois avoir très peur. Il tente tout de même des choses dont je n'aurais jamais été capable. Quand le danger rôde, il ne s'enfuit pas, il reste pour arranger les choses et bien souvent, tout seul. Bon, par contre, il est parfois un peu trop crédule ce qui l'amène à faire de grosses erreurs qui vont lui coûter chères...
L'Epouvanteur Gregory est très impressionnant, il a beaucoup de prestance et on se sent comme en sécurité auprès de lui, même s'il peut faire peur parfois.
Je ne sais pas trop quoi penser d'Alice. Est-elle bonne ou mauvaise ? Tout ce que je sais, c'est que ce n'est pas la dernière fois qu'on entend parler d'elle ^^


Mon ressentis sur un passage qui m'a plu :


La scène dans la maison hantée au début m'a vraiment faite flipper et je m'imaginais à sa place. J'aurais fais une syncope ! J'étais pétrifiée à sa place et je me souviens qu'au moment où j'ai lu ce passage, j'étais dans mon lit et il était très tard le soir... Je n'en menais pas large !


Le style de l'auteur : 


Le livre est écrit très simplement mais l'auteur rend l'ambiance si pesante que j'ai totalement adhéré !


Citations :


"J'ai affronté les ténèbres, l'élément le plus effrayant pour les gens de notre sorte, car c'est au milieu d'elles que des créatures viennent à nous. Elles nous appellent en chuchotant et prennent des formes que seuls nos yeux peuvent voir."


"Je ne pouvais me dissimuler la vérité : Alice serait sorcière, un jour. C'est alors que je compris combien maman avait raison. ça n'avait rien à voir avec une quelconque prophétie. On le lisait ans les yeux d'Alice. Elle serait toujours entre les deux, ni tout à fait bonne, ni tout à fait mauvaise. Cependant, n'était-ce pas le cas de chacun d'entre nous ?"


Note :
8/10

J'ai passé un excellent moment de lecture. J'étais complètement plongée dans le monde effrayant des Epouvanteurs et il me tarde de connaitre la suite des aventures de Thomas et de son maître !

samedi 28 avril 2012

In My Mailbox

On se retrouve tous chez Liliebook pour partager nos acquisitions de la semaine ! 

J'ai reçu 

En partenariat avec les Editions du Préau
et grâce à l'auteur Christel Besnard qui a prit directement contact avec moi, et que je remercie chaleureusement :)



En Service Presse avec les Editions Au diable vauvert
grâce à Marion Mazauric, que nous avons rencontré avec Yukarie durant le meeting sur la Littérature Jeunesse à la Médiathèque de Montpellier jeudi après-midi, et que je remercie !



Et vous, qu'avez-vous reçu cette semaine ?

ça tourne en boucle [3]

Une idée de Pomm
Tous les mois, on partage les musiques qui nous ont le plus émue, fait danser, etc, ...

J'écoute en boucle


Du Rnb travaillé, un clip magnifique et une chanson qui nous fait ressentir des choses aussi fortes : Je dis oui !

Je suis émue


Parce que cette fillette a une voix sublime et parce que la chanson me donne des frissons.

Je danse comme une folle

Parce que cette fille est complètement folle !!!

J'ai découvert


Pour la musique, pour le clip et pour Rupert Grint (mon acteur préféré dans Harry Potter)

Je pleure


Parce que j'aimerais que nous aussi nous soyons les "Lucky ones"...

Je n'aime pas


Parce que c'est niais, niais et niais ! (et parce que le clip est laid, laid et laid !)

L'autre moitié de moi-même

Je remercie les Editions Bayard pour ce Service Presse surtout que j'ai pu rencontrer Anne-Laure Bondoux durant la conférence sur la Littérature Jeunesse à la Médiathèque de Montpellier.


L'auteur : Anne-Laure Bondoux est une écrivain française qui a déjà publié plusieurs romans Jeunesse.
Le livre : Editions Bayard ; 2011
Genre : Autobiographie


Présentation de l’Éditeur : « Je m’appelle Anne-Laure Bondoux. J’ai trente-neuf ans. J’ai deux enfants : une fille de dix-huit ans, un garçon de quinze.J’habite en banlieue parisienne. Je suis écrivain. Quoi d’autre ? (…)
Mon dernier roman est paru en 2009. Depuis, je n’arrive plus à écrire. Et je n’ai jamais connu ça auparavant.
Quoi d’autre ? » Alors qu’elle traversait une période particulièrement difficile de sa vie, Anne-Laure Bondoux qui rentrait de chez une amie en voiture, a reçu un choc : « J’avais percuté un enfant invisible, un gosse sorti de nulle part, dont la silhouette restait imprimée sur ma rétine. Un enfant qui n’existait pour personne, sauf pour moi. Incapable de dissocier le réel du cauchemar, je me répétais : “Si j’ai tué cet enfant, je mourrai”. » Partant de cet événement troublant, l’écrivain s’interroge sur elle-même, sur son enfance, sur sa vie, et cherche à retrouver l’inspiration qui lui fait cruellement défaut. Elle qui pensait avoir une vie sans histoires, lisse, sans grand intérêt, redécouvre son histoire. Au fil des digressions, elle en arrive à raconter un secret de famille, dont le voile noir planait au-dessus d’elle depuis toujours.


Mon avis :


Il faut savoir qu'habituellement, je ne suis pas du tout attirée par les Autobiographies et je n'étais donc pas forcément très motivée pour lire ce livre. Je me suis vite rendue compte de ma méprise.
On commence la lecture par un mot de l'auteur qui dit se mettre à nue et cela m'a énormément touché, car moi aussi j'ai songé et espéré que coucher mes souvenirs sur papier pourrait peut-être enfin m'apporter la paix.
On entre complètement dans la vie d'Anne-Laure Bondoux et de sa famille, on se sent invité, désiré, on en fait limite partie.
Je me suis vite rendue compte que cette famille, bien qu'aux allures accueillantes et charmantes, cachait quelque chose. Mon ventre commençait à se tordre au fur et à mesure car les secrets de famille, les secrets de polichinelle, je connais.
J'accompagne donc Anne-Laure Bondoux dans ses questionnements mais je sais que lorsque l'on désire découvrir ce qui est caché dans les recoins les plus sombres d'une famille en apparence unie, c'est comme ouvrir la boite de Pandore. On n'en revient jamais réellement intact.
Plus ma lecture avançait et plus je dormais mal, des cauchemars hantaient mes nuits. Un flot de sensations diverses m'emportaient et, tandis que l'auteur repense à ses jeunes années, je replonge dans les miennes.
On suit également Anne-Laure Bondoux dans le choc de son divorce. Apprendre à vivre avec soi-même est une des choses les plus difficiles au monde. Il faut accepter ses faiblesses.
Après des années de vie commune, se retrouver seule sans jamais avoir vécu en solitaire doit être insupportable et je ressens une profonde empathie pour l'auteur. Evidemment, je ne connaîtrais jamais ce cas de figure puisque je vis seule depuis déjà très longtemps.
Anne-Laure Bondoux partage également son incapacité d'écrire des romans, et ce pendant une longue période. J'écris beaucoup moi aussi, ou plutôt j'écrivais. Cette peur que l'auteur a de ne peut-être plus jamais pouvoir écrire comme autrefois, je la possède également. Parce qu'on a perdu la flamme, parce qu'on se met une trop grosse pression sur nos épaules.
J'ai été touchée par toutes les citations qu'elle a glissé dans le texte ou au début des chapitres pour étayer son récit.
J'ai eu l'impression qu'Anne-Laure Bondoux avait complètement compris ce que je ressens chaque jour. La peur, les fantômes du passé, ce poids sur ma tête, mon coeur... La peur d'être écartée, rejetée...
Je n'avais pleuré pour aucun livre jusqu'à présent. J'avais déjà été très émue, bouleversée. Pourtant, en lisant ce roman, mes yeux se sont brouillés à plusieurs reprise parce que les émotions étaient trop fortes. Il y a en Anne-Laure Bondoux, tout comme en moi, une petite fille qui hurle et qui a peur du noir. Nous sommes au fond du puits, et personne n'a jamais réussit à nous en sortir.
Enfin, l'auteur nous offre quelques souvenirs sous forme de photos, lettres, poèmes, à la fin du roman. C'est un beau cadeau qu'elle nous fait et on a l'impression de revoir ses propres souvenirs.


Mes moments préférés / Importants (Spoilers) :


- Cette vision de ses parents avec un masque cachant une espèce de difformité m'a beaucoup travaillé.
- J'ai eu un coup de coeur pour le poème d'Anne Sylvestre "L'enfant qui pleure au fond du puits" et qui a bien faillit me faire pleurer, lui aussi.


Citations :


" Vous pouvez toujours planter des cocotiers, faire souffler les alizés sucrés, vous pouvez marcher dans le sable fin, nager dans l'eau turquoise, vous pouvez toujours rêver de vous planquer au bout du monde, où que vous soyez, la peur viendra toujours vous dénicher. Parce qu'elle est en vous. A l'intérieur."


"Et moi, j'ai beau sourire et faire la fière, je trimballe le sombre corridor de mon enfance, l'endroit tout noir où dort le boa constrictor. Je trimballe toujours mes fantômes..."


"Mes blessures sont à vif. Ce sont toujours les mêmes qui se rouvrent et qui saignent : la peur, l'horrible peur d'être écartée, rejetée, abandonnée, délaissée, rendue à moi-même. Au néant."


"Je suis devenue écrivain comme on devient explorateur, ou archéologue. Je suis devenue écrivain pour plonger dans les abysses, à la recherche de ce qui n'a pas de nom. Je suis devenue écrivain pour nommer les fantômes."


"Mais ce soir-là, enfermée dans ma chambre, je n'ai plus la force de résister. Je bascule dans un gouffre noir. Je fais une chute vertigineuse vers le fond, à l'intérieur de moi-même, là où gisent les choses oubliées. A l’endroit exact de mes peurs. C'est un naufrage."


"Car, bien sûr, l'enfer est là, où voulez-vous qu'il soit ? A l'intérieur de ces boites. A l'intérieur de moi."


"Je ferais mieux de sécher mes larmes pour
regarder les étoiles
car où que j'aille
elles seront toujours là
N'est-ce pas ?"


"Des excuses, toujours des excuses. C'est fou ce qu'on est aveugle lorsqu'on a peur."


Note :
10/10


Un livre sincère, à coeur ouvert, sans fioritures, qui m'a touché psychologiquement parlant bien plus que je ne l'aurais imaginée. Je vais avoir besoin d'un peu de temps pour me remettre de ma lecture. Merci à l'auteur d'avoir su trouver les mots pour décrire certaines douleurs inexpliquées.

On My Wish-List [5]

Le but, partager ses envies de la semaine (chez moi, les envies livresques, films, séries ou autre) 
Mettre celui qui nous a vraiment tapé dans l’œil avec les descriptions et pourquoi on en a autant envie.
On se retrouve tous chez Chica <3

Du côté Livresque



Celui qui me fait le plus envie :


Présentation de l’Éditeur :

Sur la montagne Pan-Kaïa, Sisam et Helya vivent dans les Trois Cités jumelles. Séparés par un destin malheureux, ils se retrouvent quinze ans plus tard pour apprendre qu’ils sont des Âmes-Soeurs capables de faire revivre les Myrihandes, des êtres aux pouvoirs de légende, traqués par le mystérieux seigneur Kryom. Pour libérer les autres Âmes-Soeurs prisonnières, ils vont devoir tout apprendre de ce lien qui les unit et qui pourrait faire d’eux le plus sage et plus puissant des Myrihandes... 

Pourquoi me fait-il envie ?

Je n'en avais jamais entendu parler avant hier après-midi, puis nous avons rencontré son auteur qui vient de Sète, avec Yuka, et après avoir longuement discuté, il était devenu certain que j'allais lire ce livre ! C'est de la Fantasy mais c'est surtout un livre qui porte sur une mythologie complète inventée par Guilhem Méric. Je sens tout le travail qu'il y a derrière et il me tarde de découvrir ce petit bijoux qui n'a que des commentaires positifs sur Livraddict d'ailleurs !

Du côté Films


Celui qui me fait le plus envie :


Synopsis :

Jimbo est un enfant roi, sorte de prodige inouï doté de capacités mentales inimaginables; il a grandi et est devenu un homme épanoui seulement il sait que quelque part il y a des enfants qui lui ressemblent et il veut les trouver et les réunir. Sa quête l'emmène à découvrir cinq adolescents comme lui incroyablement surdoués, capables même de manipuler les esprits. Mal dans leur peau, portant chacun leur lot de doutes et de souffrance, ils sont heureux de se trouver enfin des semblables...Mais leur joie est de courte durée : une nuit, dans Central Park, à New York, les cinq ados sont sauvagement agressés. Après avoir vécu l'horreur, ils décident d'agir ensemble pour se venger.

Pourquoi me fait-il envie ?

J'ai lu le livre "La nuit des enfants rois" dont ce film a été adapté pour notre rencontré du club de lecture Lire @ Montpellier pour ce mois-ci et même si ma lecture fut compliquée et que je n'ai pas totalement adhéré à cette oeuvre, l'histoire était quand même très intéressante. Surtout que ce film d'animation a l'air d'être tout de même pas mal différent de l'oeuvre originale donc je veux voir ce qu'ils en ont fait !






Et vous, quelles sont vos envies ?


vendredi 27 avril 2012

L'extrait qui fait envie




"Et moi, j'ai beau sourire et faire la fière, je trimballe le sombre corridor de mon enfance, l'endroit tout noir où dort le boa constrictor. Je trimballe toujours mes fantômes..."

L'autre moitié de moi-même ; Anne-Laure Bondoux



jeudi 26 avril 2012

Cette semaine, j'ai aimé [3]

Je partagerais avec vous dans cette rubrique tout ce qui m'a plu dans le courant de ma semaine. (par exemple : Vos articles de blog, des clips marrants, des infos insolites, etc...)




La comédie musicale 1789, les amants de la Bastille


Honte à moi qui dit détester ces nouvelles comédies musicales sur tout et rien. C'est juste que, mettez moi des clips avec de beaux hommes en costumes d'époque et pouf mon côté romantique ressort. Oui, je l'ai dis : J'ai honte ! Mais j'aime !
(Et en plus, si cette comédie musicale permet enfin aux gens de retenir cette date symbolique, pourquoi pas ? :p)




Photo de Jennifer Lawrence


J'aime trop cette actrice (je crois que je n'ai pas besoin de la présenter :p Elle a joué dans le dernier X-Men ainsi que dans... Hunger Games of course !) Ce qui me plait encore plus c'est qu'elle a des formes, très bien placées. Vive les formes !!! So sexy ^^


chez livrons-nous


Venez vous plaindre des magazines du genre Glamour ! Je comprend entièrement cet article et je commence moi aussi à en avoir marre de ces magazines dans lesquels on trouve 90 % de pubs et qui sont adressés à des jeunes femmes aisées voir riche parce que, perso, si je m'achetais un seul des produits qu'ils présentent parfois, je crois qu'il me faudrait manger des pâtes pendant six mois ! Rebellons-nous !


chez Sara


Décidément, ça va devenir une habitude ! Tout ce que fait Sara : J'adore ! J'ai lu avec plaisir toutes les citations du candidat aux Présidentielles Philippe Poutou et je me suis marrée à chaque ligne alors n'hésitez plus.
Moi je l'aimais bien Poutou et il va me manquer ! En plus, il avait une vision si belle de l'avenir politique s'il avait été Président que je l'aurais bien mis à l’Élysée moi :p

"Là je suis tout seul, j'ai pas mes potes. Moi je suis habitué à faire partie d'un groupe : on est ensemble, on envahit les salles de réunion du patron en groupe, on séquestre en groupe"."Trop sympa ce groupe de potes".



La vidéo de Norman sur la politique


"Mais tu te fous de la gueule de qui là ?! On parle de la crise en France et toi tu nous fais chier avec tes pâtes !"

Mouahaha ! Merci Norman, tu as totalement saisi ma vision de la politique :p


Mater le Real Madrid battre Barcelone


Je ne regarde jamais le foot et je n'aime pas ça d'ailleurs, mais là c'était marrant de le regarder en compagnie de vrais supporters et puis... C'est vrai qu'il est pas si mal Ronaldo :p


La dernière vidéo de Cyprien
Les geeks


"J'ai un trombone et une ficelle, tu peux me construire un hélicoptère ?"
Big up à Angel ^^


Réécouter Phantom of the opera 
chanté par le groupe NightWish


Parce que la chanteuse est incroyable et que le chanteur et bassiste, Marco, a l'une des plus belles voix que j'ai pu entendre (et aussi parce que j'ai envie de lui piquer ses cheveux :p ). Il joue parfaitement le Phantom.
"Sing my angel of music !!!!"



Réécouter "Music of the Night"



Je suis tombée amoureuse de l'acteur Gerard Butler dans Dracula 2001 (et dans 300 AHOU !) mais je n'aurais jamais pensé qu'il puisse chanter. Surtout chanter aussi bien, et me faire ressentir autant de choses. <3 <3



Les conférences "Littérature Jeunesse" 
à la médiathèque Emile Zola de Montpellier


De très agréable rencontres, aux côtés de La récréation culturelle de Yuka, avec les éditeurs et auteurs de la littérature de Jeunesse à la médiathèque Emile Zola de Montpellier. Nous participions toutes deux au meeting sur "l'accompagnement d'un livre ou d'une collection" et je peux vous dire que c'était très impressionnant de parler devant un micro, d'être filmé, et de s'adresser à un large public dans un auditorium (je remercie d'ailleurs Yuka de m'avoir sauvé parce que je n'ai été capable que de baragouiner quelques petits phrases de ci, de là, mais rien de bien concluant...)

Nous avons pu discuter avec plusieurs auteurs ainsi que les attachés de presse des maisons d'éditions telles que Nathan ou encore Au diable vauvert. 



J'ai également notamment beaucoup apprécié l'auteur du livre Fantasy Myrihandes, Guilhem Méric, de Sète, qui est venu nous voir tout naturellement et avec lequel nous avons pu échanger longuement en lui posant pas mal de questions.



L'épisode 4 de la saison 2 
de Game of Thrones


S'il y en a bien un qui joue parfaitement son rôle et qui me fait vraiment flipper plus que tous les autres c'est l'acteur qui joue Joffrey : Jack Gleeson ! On le croit vraiment fou et sadique !
Chapeau l'artiste !


A la semaine prochaine les amis et merci à vous pour toutes vos visites qui me mettent du baume au coeur et m'incitent à continuer ce blog :)