jeudi 31 mai 2012

Sur la Route

Genre : Drame


Synopsis : Au lendemain de la mort de son père, Sal Paradise, écrivain new-yorkais débutant, rencontre Dean Moriarty, jeune voyou dangereusement séduisant. Ils accrochent immédiatement. Déterminés à ne pas se laisser piéger dans une vie médiocre, Sal et Dean prennent la route : assoiffés de liberté, ils découvrent le monde et partent à la rencontre des autres et d'eux-mêmes.


Mon avis : 


Je n'aurai jamais été voir ce film si Joyce ne m'avait pas invité avec elle au cinéma. J'en avais simplement entendu parler parce que Kristen Stewart jouait dedans (bonjour les références...). Heureusement, mon amie m'a fait un topo sur l'oeuvre originale, sur la vie de l'auteur Jack Kerouac et de son compagnon de route et ami, Neal Cassidy. 
J'avais beaucoup d'a prioris, j'avais peur de m'embêter, de ne pas rentrer dans l'histoire, de voir un énième film d'époque, d'auteur, sans grand intérêt...
Je remercie donc chaleureusement Joyce pour cette découverte qui pour moi est sans aucun doute le début d'un grand intérêt et d'une grande investigation autour de cette oeuvre et de ses véritables protagonistes.
Nous avons eu la chance de le voir en Version Originale Sous-Titrée, ce qui a largement contribué à mon émotion. Dés les premières secondes du film, quand j'entends la voix profonde de Sal, j'ai su que quelque chose était en train de se passer en moi. La voix rauque, grave, mélodieuse, énonce une poésie qui me touche en plein coeur, et le fera d'ailleurs durant tout le film jusqu'à la scène finale qui me fit verser quelques larmes. Parce que c'était puissant, parce que j'ai compris Kerouac, il me semble. Parce que tous ces personnages sont pathétiques, parce qu'on les envie quelque part de vivre une aventure aussi extraordinaire, de ressentir des choses aussi fortes, mais on les plaint aussi parce qu'on les voit petit à petit se transformer en loques. A cause de la drogue, à cause de l'amour, à cause de Dean, à cause de La Route...
La retranscription historique de l'époque est tout simplement parfaite, je m'y croyais totalement. On assiste au défilé d'un panel d'acteur plus talentueux les uns que les autres. Ils vivent leurs personnages, pleinement, totalement. 
Je ne pourrais pas vous dire quel est celui que j'ai préféré car ils m'ont tous touchés, à leur manière. 
Certains verront certaines longueurs parfois disséminées dans le film. Mais comme nous le disions avec Joyce à la fin de la séance, La Route est ainsi faite. On y vit des instants de folie, de liberté, de volupté, mais également d'ennuie, de repli sur soi, de solitude.
Dans ce film, La Route nous appelle, elle est comme une drogue, faite de bonheurs puissants, éphémères. Mais aussi de rechutes violentes, écoeurantes. La Route fait peur mais est irrésistible.
Je ne saurai trouver les mots exacts pour exprimer mon ressenti. Je ne saurai dire comment ni pourquoi je suis si chamboulée. Tout ce que je sais, c'est que ce film, cette histoire, m'a complètement bouleversée, et que c'est un petit bijou à ne surtout pas louper.
Je termine en vous laissant avec une citation de l'oeuvre originale, que je lirais à coup sûr bientôt :


"Ma garce de vie s'est mise à danser devant mes yeux, et j'ai compris que quoi qu'on fasse, au fond, on perd son temps, alors autant choisir la folie."


Note :

8,5/10





Moon

Genre : Science-Fiction ; Thriller
Acteur : Sam Rockwell (La ligne verte)


Synopsis : Sam Bell vit depuis plus de trois ans dans la station lunaire de Selene, où il gère l'extraction de l'hélium 3, seule solution à la crise de l'énergie sur Terre. Souffrant en silence de son isolement et de la distance le séparant de sa femme et de sa fille, il passe sont temps à imaginer leurs retrouvailles.Mais quelques semaines avant la fin de son contrat pour l'entreprise Lunar, Sam se met à voir et à entendre des choses étranges... D'abord convaincu que son isolement y est pour quelque chose, il se retrouve malgré tout à enquêter et découvre que si ses patrons ont prévu de le remplacer, ils n'ont jamais projeter de le ramener. A moins que ce soit la Lune qui ne souhaite pas le voir partir...


Mon avis : 


J'ai regardé ce film parce que mon meilleur ami n'arrêtait pas d'en vanter les mérites et je voulais avoir  le fin mot de l'histoire. Le fait qu'il y ait l'acteur Sam Rockwell a beaucoup aidé aussi. Je suis totalement fan de ce caméléon du cinéma qui est capable de jouer toutes sortes de personnages très différents les uns des auteres. C'est le genre d'homme qu'on ne trouve pas beau au premier abord et qui, dans sa manière d'évoluer dans un film, nous apparaît comme bourré de charme, avec un petit grain de folie.
Il me sera difficile de faire une chronique qui retranscrive tout le film car je serais alors dans l'obligation de spoiler l'histoire, ce que je ne veux absolument pas faire, cela enlèverait toute la subtilité de l'histoire.
Il faut d'abord savoir que c'est un huit clos et qu'il y a juste Sam Rockwell ainsi qu'un simple robot (Kevin Spacey en est la voix d'ailleurs) qui animent tout le film. Je trouve cela très fort et l'acteur s'en sort avec brio.
L'ambiance sur la lune et dans la station est très pesante, la musique est dérangeante. On est saisi par une peur sourde et un malaise dés le début sans trop savoir pourquoi.
Moon a su faire évoluer en moi toutes sortes de ressentis différents. Le dégoût de la société de consommation qui nous entoure, un questionnement sur ce qui fait de nous des êtres humains ou non,  la tristesse et l'empathie pour ce personnage qu'on aimerait protéger, aider...
Alors oui, il ne plaira pas à tout le monde car il y a des longueurs. Mais elles ont un but, elles sont présentes pour bien nous faire comprendre à quel point Sam est seul. Ces longueurs nous sont d'une grande aide d'ailleurs pour comprendre réellement tout ce qu'il se passe et surtout pour nous perdre dans dix milles explications. J'ai échafaudé milles plans et ai finalement découvert le pot au rose très vite, mais peu importe, cela n'était pas le but du film je pense de surprendre le spectateur. 
J'aurai aimé lui mettre une note élevée, mais la fin m'a laissé sur ma faim justement. Le dénouement est beaucoup trop abrupte à mes yeux, je suis restée bouche bée pendant quelques instants en me rendant compte que le film était terminé.
Un film donc très puissant mais qui m'a déçu à la fin. Malgré tout, je n'oublierais pas de sitôt le malaise qui s'est emparé de moi durant tout le visionnage.


Mon ressenti sur certaines scènes (spoilers) :


Il y a un passage où Sam se brûle la main parce qu'il croit voir une jeune femme brune assise dans son fauteuil. On a aucune explication et si quelqu'un sait à quoi cela correspond, je serais très heureuse qu'on m'explique ^^


Note : 

7/10



L'Extrait qui fait envie






"Je comprenais mieux que quiconque que certaines plaies ne cicatrisent qu'en surface, laissant dessous une douleur quasiment perpétuelle."

Filles de lune, tome 1 : Naïla de brume
Elizabeth Tremblay

Résultats Concours : Alice au pays des Mongols


Et voilààààà les résultats tant attendus !!!
Je m'excuse du retard, surtout que j'ai su le nom de la gagnante hier soir mais puisque je n'étais pas toute seule, je n'ai pas pu faire mon article avant... (il faut gronder mon meilleur ami pour cela ^^)

Avant de vous donner le nom de l'heureuse élue (Je dis "élue" parce qu'il faut savoir que, pour rigoler, nous avons tiré un deuxième papier juste pour le fun et que son nom a donc été tiré une deuxième fois, ce qui normalement est juste improbable !!!)

Je remercie énormément toutes les personnes qui ont participé et surtout je vous remercie pour vos mails qui parfois ont bien faillis me faire verser quelques larmes. J'ai été vraiment touchée de remarquer à quel point ce livre ainsi que son sujet vous tenait à coeur. Un grand merci donc à vous ! Sachez que j'aurai aimé vous en offrir un à chacun mais c'est le jeu...

ROULEMENT DE TAMBOUR

...

L'heureuse gagnante est

...

PERRINE

qui est d'ailleurs l'auteur-éditeur de "La guerre des Eléments"

Bravo à elle, merci à vous et merci à Bayard Jeunesse qui m'a permit de découvrir et de pouvoir vous faire découvrir ce magnifique livre.

Plein de bisous :)

mercredi 30 mai 2012

Filles de lune, tome 1 : Naïla de brume

Je l'ai ce livre dans le cadre de la Lecture Commune sur Livraddict organisée par Ela.
Chroniques des autres participantes : isallysun ; Yo ; Ethernya ; NiThOuxx


L'Auteur : Elisabeth Tremblay est une auteure canadienne
Le Roman : Editions Pocket ; 2012 ; 407 pages
Genre : Fantasy


Présentation de l’Éditeur : D'après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s'affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite pourrait redresser les torts causés par ses aïeules, responsables de ces luttes sans merci que se livrent des peuples autrefois pacifiques. Mais les descendantes de cette lignée sont toutes disparues. Du moins, semble-t-il...
À vingt-cinq ans, la vie de Naïla bascule. Sous le choc de son double deuil, elle accepte d'aider sa tante à rénover la maison familiale. Voilà donc la jeune femme de retour dans ce petit village en bordure du fleuve St-Laurent, où les innombrables souvenirs de vacances devraient lui apporter du réconfort.
Mais une trouvaille faite dans le grenier de la maison ancestrale empêchera Naïla d'y trouver la quiétude tant espérée. Les découvertes troublantes se succèdent, remettant en questions non seulement ses origines, mais aussi ses croyances et ses convictions...


Mon avis sur l'histoire :


J'ai remarqué immédiatement en lisant le prologue à quel point le style de l'auteur était soigné et j'en fus très surprise. Je ne m'attendais vraiment pas à cela.
Ce tome est très clairement une introduction à une saga qui je pense possède une histoire très bien ficelée, on sent qu'il y a un énorme travail derrière.
Dés le premier chapitre, avec l'histoire de Naïla, j'ai été complètement déprimée. L'auteur arrive totalement bien à retranscrire la peine et l'émotion que ressent son personnage principal. Mais après m'être renseignée, j'ai tout de suite mieux compris. Savoir que ce qui est arrivé à Naïla et à sa famille touche de prêt l'auteur, puisqu'elle a elle-même vécu un drame dans sa vie. Cela m'a fait ressentir beaucoup de tristesse pour Elisabeth Tremblay mais surtout j'ai compris qu'elle avait écrit certains passages pour se décharger d'un poids, je pense. Une sorte d'exutoire.
Alors bien sûr, on a une profusion d'informations et j'ai eu peur d'être trop perdue mais justement, les chapitres s'amoncelaient et la vraie aventure ne commençait toujours pas. L'auteur a fait en sorte que nous découvrions tout en même temps que son héroïne, le secret de sa naissance, ses origines,... Et même si certains ont du trouver cela un peu ennuyant (moi aussi je l'avoue, parfois), je suis assez heureuse de ce choix sinon j'aurai été vraiment perdue par tous ces mondes différents à retenir, cette histoire ancienne, tous ces personnages, tous ces détails qu'on doit avaler et comprendre ! J'ai d'ailleurs eu pas mal de fois de gros soucis avec les noms des personnages, j'en confondais certains.
Puis, arrivée dans l'autre monde, Naïla va de mauvaises surprises en mauvaises surprises, tout s'accélère. On assiste avec peine aux dures aventures que va devoir vivre la jeune femme.
Certains passages m'ont semblé étranges, bizarrement écrits, je confondais certaines choses... Ce n'était pas clair dans ma tête...
L'auteur n'est pas tendre du tout avec son personnages principal.
Dans ce monde Moyen-âgeux, où les femmes n'ont pas l'habitude de dire ce qu'elles pensent, Naïla croisera une sorcières surpuissante et cruelle, un protecteur qui ne prend pas du tout son rôle au sérieux et un comte avec des secrets qui m'ont fais froid dans le dos.
D'incroyables révélations m'ont bien souvent laissées sans voix dans ce livre. On a qu'une envie : En savoir plus et toujours plus !


Mon avis sur les personnages :


J'ai aimé le côté impatient de Naïla. Elle n'aime pas être dans le flou, les imprévus ou tout ce qui échappe à son contrôle. On se ressemble beaucoup à ce niveau...
Bizarrement, j'ai un peu moins apprécié Naïla quand elle arrive dans l'autre monde. Je trouve qu'elle laisse un peu trop les choses arriver sans réellement tenter quoi que ce soit, comme si elle n'était que spectatrice de tout ce qu'il se passe autour.
Un personnage qui m'a énormément touché, c'est Hilda : L'histoire d'amour entre elle et Samuvel m'a complètement bouleversée. Surtout le message transmis ensuite "Je ne t'ai jamais oubliée". Ouahou trop romantique !
Alexis est assez irritant en fait parce qu'il s'en fiche complètement de Naïla et c'est horripilant ! Je ne sais pas ce qu'il se passera pour eux par la suite mais j'ai peur...


Mon avis sur le style de l'auteur :


C'est le style de l'auteur qui m'a le plus plu je pense dans ce livre. Elle prend le temps, elle décrit certaines choses en détails, mais sans en faire trop. Au début du livre, je m'y croyais vraiment, j'étais aux côtés de Naïla. Je ne saurais vraiment comment expliquer mais Elizabeth Tremblay m'a vraiment étonnée.
Malheureusement, certaines scènes dans l'autre monde m'ont un peu moins touchées parce que justement, elle n'a pas su décrire certains comportements "normaux" qu'auraient eu une personne dans pareille situation !


Mon ressenti sur certains passages (spoilers) :


- J'ai adoré quand Naïla va chez son ancienne nourrice pour qu'elle lui lise son avenir. Je ne crois pas vraiment en ce genre de choses mais cela m'a toujours intéressé malgré tout. L'auteur doit s'y connaitre ou a du bien se renseigner car tout est décrit comme si on y était !


- J'ai trouvé que la relation entre Naïla et Alexis est extrêmement rapide. Elle ne pense même plus à son ancien mari à ce moment-là. Le fait d'avoir embrassé un homme marié ne la touche absolument pas. J'ai eu du mal à savoir ce qu'elle ressentait réellement en fait.


- Un passage où Naïla et Alexis sont enfermés dans les geôles du château, la jeune femme dit qu'elle n'a vu Alexis qu'il y a trois jours alors que lui dit deux jours ou quelque chose comme ça (on comprend plus tard qu'il est le jumeau du comte... Mais il est où le rapport ? Cela voudrait-il dire qu'elle a rencontré le comte auparavant ? Je n'ai pas compris...). Si quelqu'un peut m'expliquer, je lui en serais très reconnaissante ^^


- Naïla a beau subir un viol pendant des semaines, elle est choquée en effet mais pas tant que cela au final.
Alexis sait les horreurs que subit Naïla et n'a pas vraiment l'air d'en être très inquiet...


Citations :


"- Tu oublies les vertes, mon amour..., avais-je dit avec malice,croyant le prendre en défaut.
- Tu as raison, chérie, m'avait-il répondu, sourire en coin. Probablement parce que ce sont les pires.
Surprise, j'avais demandé :
- Les pires ? Ah bon ! Et pourquoi ?
- Parce qu'elles veulent dire que ta décision est déjà prise et qu'il ne te reste qu'à espérer ne pas t'être trompée..."


"Je savais trop bien ce que signifiait être différente des autres, ne pas entrer dans le moule dans son temps. Je savais également que cette impression d'être seule et incomprise ne s'estompait jamais vraiment, même des années plus tard."


"Je comprenais mieux que quiconque que certaines plaies ne cicatrisent qu'en surface, laissant dessous une douleur quasiment perpétuelle."


Note :
7/10


Un avis en demie-teinte pour ce premier tome. J'ai adoré certains passages tandis que d'autres m'ont un peu surprise (et pas dans le bon sens du terme). J'ai malgré tout très envie de savoir la suite car j'aime beaucoup le style de l'auteur et l'histoire semble très originale, pleine de rebondissements...

Rouge Rubis, tome 1

J'ai lu ce livre dans le cadre de la Lecture Commune sur Livraddict organisée par Linadriel
Chroniques des autres participants : isallysun ; Frankie ; styx2005 ; Dex ; Jenn ; paikanne ; Caya ; Myiuki22


L'auteur : Kerstin Gier est une auteure allemande
Le Roman : Editions Milan ; 2011 ; 337 pages
Genre : Fantastique ; Jeunesse


Présentation de l’Éditeur : Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence… Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d’un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d’une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l’adolescence, l’amour et le fantastique.


Mon avis sur l'histoire :


Rouge Rubis est le genre de saga que j'ai eu au départ envie de découvrir en voyant ces superbes couvertures parce qu'on doit bien l'avouer, elles sont toutes sublimes ! Mais j'ai très souvent des déceptions ensuite (je pense notamment à Éphémère dont j'ADORAIS la couv mais avec lequel j'ai pas mal déchanté...). Mais revenons-en à nos moutons ^^ L'histoire de base est intéressante, et je dirais même plus assez originale. La faculté de l'héroïne à voyager dans le temps m'a tout de suite beaucoup plu car cela change des livres que je lis habituellement. Petit bémol malheureusement dés le début : Je me suis sentie vraiment perdue avec tous ces noms à retenir d'un coup, l'histoire de la grande famille de Gwen qu'on nous explique un peu trop vite à mon goût, je n'ai réellement réussi à comprendre qui était qui que vers le milieu du bouquin ce qui m'a un peu gêné dans ma lecture, vous vous en doutez... Pareil pour les petits textes disséminés entre chaque chapitre, je ne les ai pas compris tout de suite.
Certaines réactions de personnages m'ont un peu gênées (je pense notamment à la meilleure amie de Gwen) et d'autres sont un peu "clichées". 
En ce qui concerne les "Veilleurs", sorte d'organisation (ou de secte, c'est comme on le sent) créée par le Comte Saint-Germains pour protéger les voyageurs (ou les garder sous leur contrôle), on ne sait vraiment pas sur quel pied danser. Que recherchent-ils réellement ? Un grand mystère les entoure et Gwen devra bien choisir entre leur faire confiance aveuglément ou écouter sa conscience qui lui murmure qu'on lui cache bien plus de choses qu'il n'y parait...
J'ai aimé le fait que ce livre soulève des points auxquels je n'aurais jamais pensé. Par exemple, le fait de voyager dans le temps mais rester à la même place. Si on se trouve aux troisième étage d'un immeuble et si lorsqu'on voyage, à l'époque où on atterrit, l'étage n'existe pas encore, va-t-on tomber ? Ah-ah !
Malgré mon incompréhension du début, toute la deuxième partie du livre m'a beaucoup plu, notamment tous les voyages dans le passé ! J'ai hâte de connaitre la suite des aventures de Gwen !


Mon avis sur les personnages :


Gwen est le personnage principal mais je la trouve en fait un peu quelconque, à part le fait qu'elle réussisse à voyager dans le temps alors que ça n'avait pas du tout été prévu par sa famille, elle n'a rien de réellement attachant. Il n'y a que ses joutes verbales avec Gideon qui m'aient réellement permis de l'apprécier. Gideon qui je trouve amène du peps dans l'histoire. J'ai souri plus d'une fois devant ses réactions un peu machistes et puériles. 
Leslie, la meilleure amie de Gwen, trouve cela tout à fait normal que la famille de son amie possède certains membres capables de voyager dans le temps. Leslie croit Gwen sur parole, même avant d'avoir des preuves... Cela m'a un peu gêné parce qu'une personne normale n'aurait pas eu ce genre de réactions même si elles sont super meilleures amies !!!!
Malgré tout, je l'ai trouvé assez amusante avec sa manie de vouloir louer un DVD pour trouver une solution à n'importe quelle situation.
J'ai immédiatement détesté l'impressionnant Comte Saint-Germains (après tout, il a VRAIMENT une sale opinion des femmes ce qui m'a hérissé le poils !). Je ne sais pas pourquoi il a décidé de contrôler les voyageurs, ainsi que le temps, mais la fameuse "machine" et ses conséquences si elle était complétée ne me plait pas du tout...
Pour ce qui est de Paul et Lucy, même si on ne les voit que peu dans le livre, je m'y suis attachée tout de suite. J'espère en apprendre plus sur eux dans le prochain tome !


Mon avis sur le style de l'auteur :


Le livre est assez facile à lire, malgré le fait que les explications sur la famille de Gwen et des Veilleurs ne soient pas assez développées à mon goût.


Mon ressenti sur certains passages (spoilers) :


- Un des premier voyage dans le temps de Gwen m'a beaucoup fait me questionner. Celui où elle se voit embrasser Gideon ! Si quelqu'un a une explication, je suis preneuse ! Après, je me doute qu'on aura une réponse par la suite...


- J'ai très vite compris le lien entre Gwen, Paul et Lucy mais j'ai trouvé que c'était très intelligent de la part de l'auteur. J'adore ce genre de situations renversantes !


Note :
7/10


Un thème très sympa qui change d'autres livres que j'ai pu lire mais je me suis un peu trop sentie perdue au début de l'histoire. Malgré tout, j'ai passé un bon moment de lecture et j'ai hâte de découvrir ce que cache le fameux "Comte Saint-Germains" !

Rien que pour la couverture [9]

Rendez-vous découvert chez Mes petits Crimes et Délits
Allez y faire un tour, j’y trouve très souvent de petites merveilles ^^
Pour ceux qui sont intéressés, partagez donc les couvertures que vous avez découvert et que vous préférez



Mes préférées

Pfff je les aime tellement toutes cette semaine que le choix était juste impossible ! J'ai tranché mais j'aurai pu toutes les mettre dans mes préférées !



mardi 29 mai 2012

Minuit, tome 1 : Le baiser de minuit

J'ai lu ce livre dans le cadre de la Lecture Commune sur Livraddict organisée par isallysun.
Les chroniques des autres participants : Elenah ; lamiss59283 ; Sokitty ; Gr3nouille2010 ; harm020 ; Clairdelune ; Agnah ; TheChouille ; Aidoku ; Joe

L'auteur : Lara Adrian est une auteure américaine
Le Roman : Editions Milady ; 2011 ; 512 pages
Genre : Bit-Lit

Présentation de l’Éditeur : À la suite d'un meurtre, Gabrielle Maxwell est projetée dans un monde où les vampires rôdent et se livrent une guerre fratricide. Lucan Thorne méprise la violence de ses congénères. Lui-même vampire, il a juré de protéger non seulement les siens, mais aussi l'humanité. Il ne peut courir le risque de se lier à une mortelle. Mais quand Gabrielle devient la cible de ses ennemis, il n a d'autre choix que de l'entraîner dans les profondeurs où il règne l'entraîner dans son univers.

Mon avis sur l'histoire :
Je pensais que dans le genre, c'était La confrérie de la dague noire avec son premier tome qui m'avait conquise. Minuit l'a pourtant dépassé dans mon estime !
On commence avec le prologue qui m'a donné totalement envie de continuer ma lecture, le ton était lancé.
Les méchants m'ont fait bonne impression, ce sont des vampires Renégats qui ont succombé à la Soif Sanguinaire et qui donc ne contrôlent plus leur côté animal. "La Lignée" est là justement pour protéger dans l'ombre l'humanité de ces monstres. 
J'avoue évidemment la ressemblance avec La confrérie de la dague noire mais bon nombres de point sont totalement différents. Par exemple, il n'y a pas de femmes vampires.
Encore une fois, cela m'a fait bizarre de lire que des vampires qui vivent depuis des siècles s'appellent "mecs" ou "mon pote" entre eux... ça casse le mythe !!!
Et encore une fois, cet ouvrage ne fait pas office d'exception malheureusement, l'emploi du mot "baiser". Je trouve cela totalement irrespectueux. Même si on a envie d'exciter son lecteur, ce n'est pas en mettant ce genre de gros mot qu'on réussit forcément...
De nombreux passages érotiques sont très très excitants, mais surtout bien décrits ! 
L'indubitable soif de sang est également bien retranscrite, on devine aisément et avec violence comment se sent Lucan quand il est dans cet état, c'est impressionnant.
J'ai trouvé agréable que les deux personnages principaux ne se rencontrent pas immédiatement et qu'on ait auparavant quelques chapitres pour amorcer l'histoire.
Evidemment, ils ont envie l'un de l'autre très vite, comme dans pas mal d'autres livres du même genre. Mais cela m'a beaucoup moins gêné que dans le premier tome de La confrérie de la dague noire, par exemple.
Seul petit bémol : Le titre de la saga et du livre. Vraiment pas original et il n'y a pas vraiment de rapport...
Je lutte tous les jours pour ne pas lire le tome suivant donc ça démontre bien comme j'ai aimé lire ce livre !

Mon avis sur les personnages :
Lucan, vampire solitaire, et Gabrielle, photographe, forment un beau couple. Lucan réussit immédiatement à voir à travers l'âme de Gabrielle, contrairement à ses amis. J'ai trouvé cela un peu cliché, mais qu'est-ce qui ne l'est pas dans ce genre de livres ?
Le reste des protagonistes de la Lignée m’intéresse beaucoup et je lirais les autres tomes pour en savoir un peu plus sur eux mais déjà, on s'attend à quelques histoires qui m'ont l'air douloureuses pour certains.

Citations :

"Et s'il avait été en mission, et qu'il n'était pas venu comme promis parce qu'il était cloué au lit ? [sachez que j'ai failli marquer "doué" au lieu de "cloué", labsus révélateur !!!] Peut-être qu'il était  dans l'impossibilité physique de l'appeler pour s'excuser, après tout.
Mais bien sûr. Ou peut-être qu'elle avait rangé son cerveau dans sa culotte à la seconde où elle avait posé les yeux sur ce mec."

"Je ne sais pas pour vous, s'écria Dante comme le lourd silence dans le véhicule semblait ne pas prendre fin, mais, après cette petite séquence émotion, l'envie de tuer me chatouille. Et si on arrêtait de se branler et qu'on allait faire sauter la baraque ?"
Amis poètes, bonsoir !

Note :
8/10

Le meilleur roman Bit-Lit que j'ai pu lire jusqu'à présent ! Il y a tout pour faire mon bonheur. Parfait comme lecture intermédiaire pour se faire plaisir...

lundi 28 mai 2012

L'Epouvanteur, tome 2 : La malédiction de l'Epouvanteur

J'ai lu ce livre dans le cadre de la Lecture Commune sur Livraddict organisée par sevmarguerite.
Les chroniques des autres participants : pimousse4783 ; livromaniac ; Luna ; reveline ; Frankie ; Lau1307 ; Myiuki22 ; 


L'auteur : Joseph Delaney est un auteur anglais
Le Roman : Editions Bayard Jeunesse ; 2006 ; 361 pages
Genre : Fantasy ; Jeunesse


Présentation de l’Éditeur : Voilà six mois que tu es l'apprenti de M. Gregory, me dit maman. Tu as déjà été témoin de bien des événements. A présent, l'obscur t'a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger, Tom. Toutefois, rappelle-toi ceci lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l'obscur d'avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C'est pour cela que je t'ai donné la vie." L'Épouvanteur et son apprenti, ornas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l'Épouvanteur n'a jamais réussi à vaincre. On l'appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n'est pas leur seul ennemi. lanquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l'obscur! Thomas et son maître survivront-ils à l'horreur qui s'annonce ?


Mon avis sur l'histoire :
J'avais adoré le premier tome, La Malédiction de l'Epouvanteur est une suite qui me conforte dans mon choix d'avoir commencé cette saga.
Toujours angoissant, si ce n'est pire. On vit les aventures aux côtés de Tom comme si y on était vraiment. Dans mon cas, durant les pires moments, mes mains étaient crispées tant j'étais stressée pour les protagonistes. Ces situations dramatiques dans lesquelles on se demande s'ils vont réellement s'en sortir en un seul morceau ! C'est fou qu'un livre Jeunesse me fasse frissonner comme cela. J'ai trouvé certains passages totalement pesants, je retrouvais alors mon âme d'enfant.
Imaginez-vous déambuler dans des catacombes, dans l'obscurité, sachant qu'une terrible créature y est enfermée. Le fait qu'on ait des détails du genre que le Fléau "presse" ses victimes, cela donne une dimension vraiment réelle à l'histoire et surtout, ça fait peur !!!
Tout le côté inquisition, chasse aux sorcières, etc..., est très bien développé et prouve à quel point cela fut cruel réellement. L'Inquisition est une des raisons pour lesquelles je suis mal à l'aise avec tout ce qui touche l'Eglise. Trop de mal a été fait à des innocents, trop de guerres ont eu comme excuses : Dieu !
Je ne peux pas m'empêcher de ressentir beaucoup d'amitié pour Alice même si je sais qu'elle est responsable de pas mal de problèmes (déjà dans le premier tome d'ailleurs !). Mais elle ne le fait jamais exprès et elle n'a pas un mauvais fond...
Tom a prit de l'assurance et on le sent dés le début du livre, il surpasse même parfois son Maître qui finalement, s'efface parfois durant le livre pour laisser le champ libre à son apprenti.
En clair, on se fait peur avec plaisir et on en redemande. Vivement le prochain tome !


Mon avis sur le style de l'auteur : 
Toujours aussi agréable, l'auteur réussit le pari de nous entrainer loin du monde moderne, quelque part où tout n'est que mystère et frayeur.


Mon ressenti sur certains passages (spoilers) :
- La gifle que reçoit Tom de l'Epouvanteur et sa réaction me fait penser à mon enfance. Je n'avais moi non plus pas du tout l'habitude des réprimandes de cette sorte mais une fois, ma mère m'a giflé. Une seule fois et pourtant je m'en souviens encore. Plus que la douleur, c'est la surprise et la honte que j'ai retenu. J'ai réussi comme Tom la traîtrise de ce geste même si à l'heure actuelle je me doute avoir dépassé les bornes pour que ma mère ait un tel geste.
- J'ai bien aimé le récit du père de Tom sur sa rencontre avec sa mère. Je me demande de plus en plus qui elle est réellement !


Note :


8/10

Qui aurait pu penser qu'un livre Jeunesse me fasse autant frissonner de peur ? On tourne les pages avec frayeur et plaisir, on en redemande toujours plus. Vivement le tome suivant ! 

C'est lundi, que lisez-vous ?

Rendez-vous proposé par Galleane et initié par Mallou


Qu'ai-je lu la semaine dernière ?


Rouge Rubis, tome 1
Une très belle découverte ! J'ai préféré la fin au début et il y a énormément de questions auxquelles je n'ai pas trouvé de réponses mais sinon, une histoire de base avec des voyages dans le temps que je trouve géniale !

Instinct, tome 1
Ce ne fut pas un coup de coeur car j'ai trouvé pas mal de détails qui m'ont dérangés. Mais ce fut un vrai plaisir à lire et je me suis beaucoup attachée à un personnage (le crustacé pour ceux qui l'ont déjà lu :p). Il me tarde de lire la suite !

Écrivain cherche place concierge
Alors... Comment dire... J'ai lu ce livre pour demain soir puisqu'il y aura notre rencontre du club de lecture "Lire@ Montpellier" mais... J'ai pas compris ! Voilà, je le dis, je n'ai absolument pas compris ce livre. Je ne sais pas ce qu'il raconte réellement. Et je me demande même ce que l'auteur a prit comme drogue pendant qu'il l'écrivait, c'est pour dire ! Hâte de voir ce que Joyce va en penser puisqu'elle doit le lire elle aussi.


Mon ange
Je l'ai lu quasiment d'une traite ! J'ai beaucoup aimé ! C'est un peu trop "mignon" à mon goût mais c'est une lecture qui fait du bien, qui fait sourire et donne de l'espoir.



Frankenstein
Découverte d'un classique très intéressant et surtout très bien écrit. J'ai adoré découvrir la réelle histoire, celle qui a inspirée tous ces films. Je dois dire m'être beaucoup plus attachée au "monstre" qu'à son créateur. Des passages étaient parfois très dérangeants car on éprouve beaucoup de pitié pour ces deux protagonistes. Bref, un livre à lire !!!

Pour l'amour d'un prince
Aheum... Bon ben c'est un Harlequin donc je pense que tout le monde sait à quoi s'attendre. Petite lecture détente qui fait du bien mais qui, évidemment, n'est absolument pas réaliste !!!!


Que suis-je en train de lire ?


Filles de lune, tome 1
Naïla de Brume
J'adore le style d'Elisabeth Tremblay c'est fou ! L'histoire est parfois un peu compliquée car il faut assimiler beaucoup de choses, dans des mondes qu'on ne connait pas et avec des personnages assez différents, mais on s'attacha énormément à Naïla et j'ai hâte de suivre la suite de ses aventures. J'en suis à la moitié, j'espère réussir à le finir avant demain puisque ce sera le jour des rendus des chroniques pour la LC.

Ce parfait ciel bleu
Je n'en ai lu qu'un chapitre pour le moment mais ça commence assez fort. L'auteur nous fait culpabiliser sur la condition dans laquelle vivent les vieilles personnes. ça m'a fait un peu déprimer en fait...


Que vais-je lire ensuite ?


Les anges déchus, tome 2 
Crescendo
Pour la LC sur Livraddict

Lune d'Emeraude, tome 1
Sombre sorcellerie
Merci à l'auteur de me donner la possibilité de découvrir son histoire !


Et vous, que lisez-vous ?


dimanche 27 mai 2012

In My Mailbox

On se retrouve tous chez Liliebook pour partager nos acquisitions de la semaine !


On m'a prêté


Par Rose
Le Bal des Louves
La Comtesse Sanglante
La Mécanique du Coeur


Par Petit Prince
L'âme du mal 
(Pour la Lecture Commune sur Livraddict)


Et vous, qu'avez-vous reçu ?


samedi 26 mai 2012

On My Wish-List [9]

Le but, partager ses envies de la semaine (chez moi, les envies livresques, films, séries ou autre) 
Mettre celui qui nous a vraiment tapé dans l’œil avec les descriptions et pourquoi on en a autant envie.
On se retrouve tous chez Chica <3


Du côté Livesque



Celui qui me fait le plus envie


Présentation de l’Éditeur :

C’est si bon d’être mauvais…
SAISON 1.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?

Pourquoi me fait-il envie ?

Alors il faut savoir qu'au début je n'avais même pas eu envie de lire le résumé parce que la couverture m'avait laissé de marbre. Puis cette semaine je l'ai lu et là... Coup de coeur ! Une histoire qui je sens va énormément me plaire et que je trouve très originale ! Et puis, surtout, c'est la prochaine sortie de la collection R que j'adooore !




Du côté Films


Synopsis : 

Sam Bell vit depuis plus de trois ans dans la station lunaire de Selene, où il gère l'extraction de l'hélium 3, seule solution à la crise de l'énergie sur Terre. Souffrant en silence de son isolement et de la distance le séparant de sa femme et de sa fille, il passe sont temps à imaginer leurs retrouvailles.
Mais quelques semaines avant la fin de son contrat pour l'entreprise Lunar, Sam se met à voir et à entendre des choses étranges... D'abord convaincu que son isolement y est pour quelque chose, il se retrouve malgré tout à enquêter et découvre que si ses patrons ont prévu de le remplacer, ils n'ont jamais projeter de le ramener. A moins que ce soit la Lune qui ne souhaite pas le voir partir... 


Pourquoi me fait-il envie ?

Parce que mon meilleur ami l'a adoré (et même si j'aime beaucoup plus de genres de films que lui, en général, pour les coups de coeur on se rejoint !).
Pour l'acteur Sam Rockwell que je trouve incroyable ! (Il a joué dans La ligne verte, entre autres ^^)



vendredi 25 mai 2012

Les mélodies du mercredi

Je partage avec vous, tous les mercredis, toutes les musiques que j'ai découvertes, ou redécouvertes, et qui m'ont plues ^^
Parce que : « La musique est infinie. Elle est le langage de l'âme. »
Otto Klemperer

Machine - Exo
Découverte grâce à ma copinaute CeReS !!!!


Femme Fatale - 4 Minute
Découverte grâce à ma copinaute CeReS !!!! (et oui encore :p)



Garçon manqué - Juliette


L'éternel féminin - Juliette



The man who can't be moved - The Script


Ocean - John Butler Trio


We all want love - Rihanna



Cette semaine, j'ai aimé

Je partage avec vous dans cette rubrique tout ce qui m'a plu dans le courant de ma semaine. (par exemple : Vos articles de blog, des vidéos amusantes, des infos insolites, etc...)


Cheryl Cole dans le clip "Call my name"



Cette femme est juste PARFAITE ! Je veux ses jambes, je veux ses fesses, je veux sa tête ! Voilà, c'est dit ! 
Elle me file des complexes à chaque fois !!!




Pour les fans du jeu vidéo "Diablo"


Parce que j'en ai entendu parler par tous mes amis geeks et parce que je les adore <3


Les vidéos sont en anglais mais assez simples à comprendre je vous rassure ^^


Là-haut

Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi je pleure et je ris en même temps à chaque fois que je vois ce film ?




"Écureuil !"




"- On peut le garder ?
- Non
- Mais c'est un chien qui PARLE !"


Images drôles sur Severus et Sirius


Remplacer les Détraqueurs par des fans en furies pourrait être marrant !


Rogue, sadique ? Nooooooon ! ^^


Affiches de Twilight 4, 2ème partie


Oui oui, je sais que je n'arrête pas de descendre ces films mais mine de rien... Je les aime quand même :p (et puis j'ai hâte de voir la tête de Bella quand elle saura pour Nessie et Jacob !!!)

N.B. : C'est moi où Edward porte encore son immonde manteau bleu du premier film que je peux plus le voir en peinture ???


Jason Behr trop sexy


Avant, Jason Behr c'était ça...


Vous avez devinez de quelle série télé je parle ? Parce que moi j'en étais folle à l'époque...


Et oui je parle bien sûr de la série : Roswell


J'étais en pleine puberté et j'avais envie moi aussi de me faire enlever par des extra-terrestre sexy... (on est loin de E.T. et Alien là pour le coup !


J'ai eu mes premières bouffées de chaleurs grâce à CE couple ! Ils s'embrassaient si bien qu'on aurait dit qu'ils s'aimaient réellement... Ce qui était le cas en fait, je l'ai appris bien plus tard. Ces deux acteurs sortaient ensemble à l'époque. ça explique TOUT !

Cette série a fait connaitre moultes acteurs tels que Katherine Heigl (que je préférais largement à cette époque là puisque maintenant elle ne tourne pratiquement que dans des films à l'eau de rose qui ne me font même pas rêver...) ou Colin Hanks (fils de Tom Hanks) qui jouera plus tard un rôle très important dans une des dernières saisons de la série "Dexter". Ou encore Emilie de Ravin qu'on retrouvera dans "Lost" ainsi que dans le film "Remember me" aux côtés de Robert Pattinson. (Bon, à l'époque de Rowell, je pouvais pas la supporter car elle voulait piquer Max à Liz grrrr).

Ahhh... Nostalgie !


Petit deviendra grand


L'acteur qui joue dans TeenWolf me fait de plus en plus craquer (et ça craint parce que j'ai plus l'âge d'être sa grande soeur que sa petite amie si vous voyez ce que je veux dire.). Un jour peut-être, cougar ? (pour ça faudrait encore avoir des sous mdr)


La robe de Leighton Meester


Voilà quoi ! Rien à rajouter !


Pour les fans de la saga "Irrésistible Alchimie"



Bon ben moi j'ai fais mon choix hein, c'est celui du milieu !!! Je n'ai pas encore lu le tome 2 mais ça m'en donne encore plus envie d'un coup, je ne sais pas trop pourquoi... ^^


"L'éternel Féminin" de Juliette

Un texte très travaillé et bourré d'ironie


Dans mon sous-sol crasseux où brûlent mes fourneaux
Où les âmes damnées grillent de bas en haut
Regardez qui est là qui attise les flammes
Régnant sur les Enfers, le Diable est une femme !

Rien d'étonnant à ça ! Des brunes jusqu'aux blondes
Par elles sont advenus tous les malheurs du monde !
Le Diable est une femme et vous vous en doutiez :
La place d'une femme n'est elle pas au foyer ?

Sur mon lit calciné
Lascive et si cruelle
Comment pour m'invoquer
Faut-il que l'on m'appelle ?
Mes diables et mes hommes
Et Dieu même en personne
Tout simplement me nomment :
« Patronne »

Depuis tant de prophètes, de savants vertueux
L'équation est logique, c'est la preuve par deux !
On l'a tant proclamé sur un ton formidable
Le diable est une femme, les femmes c'est le diable

Et qu'elles soient victimes ou qu'elles soient complices
De leurs mâles et fils et de leurs maléfices,
Frappez donc les premiers, talibans ordinaires
Ces démons adorés car il faut les faire taire !

Sur mon lit calciné
Lascive et si cruelle
Messieurs, venez m'aider
A ôter mes dentelles
Dans vos brûlants émois
Ainsi que je l'ordonne
Allez appelez moi
« Patronne »

Quelque soit le brigand il y a corruptrice
Conscience du pouvoir qui dort entre ses cuisses.
Qui susurre les ordres et les avis funestes ?
Vous, mes soeœurs les salopes, les putains et les pestes !

Derrière chaque type sans foi, ni loi, ni âme
Si vous cherchez le diable, vous trouverez la femme :
La gueuse la traîtresse la garde la sorcière
La fille de Borgia et la maman d'Hitler…

Sur mon lit calciné
Lascive et si cruelle
Je vous attends, venez
Mes belles demoiselles
Que votre dernier mot
Que la vie abandonne
Soit dans un soubresaut
« Patronne »

En attendant, je compte vos crimes et vos bassesses
Tous vos pieux mensonges et vos histoires de fesses
J'encourage le vice, je provoque des guerres
Je dirige le monde et Dieu me laisse faire !

Sur mon lit calciné
Lascive et si cruelle
Pour fêter vos péchés
Je réponds à l'appel

Et pour me faire venir
D'une voix qui frissonne
Il suffit de redire
« Patronne ».


A la semaine prochaine !