mardi 19 juillet 2016

Everything, Everything


"Madeline : Je ne suis pas une princesse.
Madeline : Et je n'ai pas besoin d'être sauvée.
Olly : ça me va. je ne suis pas un prince."


Présentation de l’Éditeur : Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Auteur : Nicola Yoon

Genre : Contemporaine ; Romance

Le livre commence ainsi :

"J'ai lu beaucoup plus de livres que vous. Peu importe combien vous en avez lu, j'en ai lu plus. Croyez-moi. J'ai eu tout le temps."

Mon avis : 

A chaque fois que j'ouvre un livre de chez Bayard Jeunesse, je pars en confiance. Je suis rarement déçue, et ce livre n'a pas fait exception !
Tout d'abord, le livre objet en lui-même est magnifique. Je ne me lassais pas de le toucher et de l'admirer durant ma lecture :


Oui, j'aime le rose :


Everything, Everything fait parti ce genre de livre qui se déguste, qui se lit d'une traite, qu'on ne peut pas reposer tant qu'on ne l'a pas terminé ! (sauf quand on est obligé de partir au travail :p )
C'est l'histoire d'une rencontre, c'est l'histoire de deux adolescents qui tombent amoureux. Même si Madeline a une histoire bien spéciale et complexe, certains dialogues entre nos deux héros aurait pu être tout aussi touchants si cela avait concerné des personnes lambdas.
C'est l'un des points forts de ce livre, on s'attache immédiatement aux personnages, on s'identifie à eux.

L'autre point fort, c'est le style de l'auteure. Je suis littéralement tombée amoureuse de sa plume. Elle a su me toucher, me faire rire, me faire tomber amoureuse. Elle a surtout su me surprendre, car si vous pensez lire une histoire comme les autres, une histoire d'amour basique, avec une héroïne malade qui se bat pour trouver son bonheur, détrompez-vous, ce livre n'est pas que ça ! J'ai été bernée, et j'en suis follement contente :D

Olly et Madeline pourraient être des personnes ordinaires, qui se rencontrent, et qui s'aiment. Evidemment, il y a quelque chose d'extraordinaire entre eux, et on appelle ça l'amour. Et en lisant ce livre, j'y ai cru à nouveau.

Ce que j'ai préféré, c'est apprendre à connaître Olly et Madeline en même temps qu'eux, durant leurs longues conversations sur internet.

Madeline adore le livre Des fleurs pour Algernon
et cela m'a du coup donné envie de le lire, moi aussi ^^ :


Livre préféré de Olly :


Une blague "absurde" qui a fait débat :


Mon ressenti sur certains passages (spoilers) :

Je n'ai senti venir que vers la fin que la mère de Maddy avait un souci. J'ai quasiment cru jusqu'au bout qu'elle était vraiment malade.


Mot découvert durant ma lecture : 

Palindrome : Le palindrome est une figure de style désignant un texte ou un mot dont l'ordre des lettres reste le même qu'on le lise de gauche à droite ou de droite à gauche.

"Avant lui, ma vie était un palindrome : exactement la même dans les deux sens."

Citations :

"Cette nuit-là, je rêve que la maison respire avec moi. J'expire, et les murs se resserrent comme un ballon de baudruche, m'écrasant à mesure qu'il se dégonfle. J'inspire, et les murs se dilatent. Une respiration de plus, et ma vie va enfin, enfin éclater."

"Olly : [...] cinq préférés sans réfléchir film nourriture partie du corps matière scolaire.
Madeline : ça fait quatre. Et il est trop tard pour ça. Je n'arrive plus à penser.
Olly : j'attends
Madeline : Orgueil et Préjugés (la version de la BBC en 1995), tartines, mains, architecture.
Olly : pitié. est-ce qu'il y a une seule fille sur cette planète qui n'aime pas m. darcy ?"

"Olly : qu'est-ce qu'il a de si génial ce darcy ?
Madeline : Tu ne poses pas cette question sérieusement ?!
Olly : c'est un snob
Madeline : Mais il surmonte son snobisme et finit par comprendre que la personnalité compte plus que les origines ! C'est un homme qui retient les leçons de la vie ! Et puis, il est complètement canon, et généreux, et sombre, et rêveur, et poétique. J'ai dit qu'il était canon ? [...]
Olly : Mmm
Madeline : Eh oui."

"Tout est risqué. Même ne rien faire, c'est risqué.
[...]
Il est le plus grand risque que j'aie jamais pris."

"- Tu n'es pas comme je le croyais.
Il sourit, et une fossette se creuse sur sa joue droite.
- Je sais. Je suis plus sexy, hein ? Allez, tu peux le dire...
J'éclate de rire."

"[...] Je ne peux tout de même pas lui avouer à quel point je trouve qu'il a de beaux yeux. Ils sont aussi bleus que l'océan Atlantique, exactement comme il l'a dit. C'est idiot, bien sûr, puisque je le savais. Mais la différence entre le savoir et le voir, c'est un peu la même qu'entre rêver qu'on vole et voler."

" Quelque chose dans son ton me fait rougir jusqu'aux oreilles, et une vague de chaleur descend doucement de mon visage à ma poitrine.
La combustion spontanée existe ; j'en suis sûre , maintenant."

"- [...] Moi amoureuse, ce serait comme être un critique gastronomique sans papilles gustatives ! Ce serait comme être un peintre daltonien ! Ce serait comme...
- Prendre un bain de minuit toute seule.
Là, je ne peux pas m'empêcher d'éclater de rire.
- Exactement. Aucun intérêt."

"Madeline : Soyons juste amis, OK ?
Olly : ok
Olly : mais dans ce cas fini de mater mes muscles
Madeline : Amis, Olly !
Olly : ou mes yeux
Madeline : Et fini de parler de mes taches de rousseur.
Madeline : Et de mes cheveux.
Olly : et de tes lèvres.
Madeline : Et de ta fossette.
Olly : tu aimes ma fossette ?
Madeline : Amis !
Olly : ok"

"Je suis surexcitée, mais j'essaie de me calmer. C'est plus dur qu'on ne le croit : essayer de ne pas sourire fait sourire d'autant plus."

"Mon estomac exécute l'un de ces petits saltos auxquels il faut que je m'accoutume, puisque, apparemment, c'est un effet secondaire de la fréquentation d'Olly."

"Tes lèvres sont roses. Elles sont encore plus roses quand tu les mordilles. Et tu les mordilles surtout quand tu es sur le point de me contredire. Tu devrais faire ça moins souvent. Me contredire, pas te mordiller la lèvre ; ça, c'est adorable."

"Un millier de baisers de papier n'égaleront jamais la sensation des lèvres d'Olly posées sur les miennes."

"J'étais heureuse avant de le rencontrer. Mais à présent, je suis vivante, ce qui est totalement différent."

"Promesse : Mensonge auquel on tient."

"Océan : Part d'infini en soi que l'on ignore, mais dont on soupçonne la présence depuis toujours."

"Peut-être que grandir, c'est décevoir les gens qu'on aime."

"Etre amoureux de toi, c'est encore mieux que de l'être pour la première fois. C'est comme si c'était la première, la dernière et l'unique fois en même temps."

"Infini : État de celui qui ne sait pas où finit son corps et où commence celui de l'autre."

"Nous observons la façon avec laquelle l'eau recule, puis repart à l'assaut du sable, cherchant à grignoter la terre. Et, même si elle n'y parvient pas, elle prend à nouveau son élan, et attaque encore et encore, comme s'il n'y avait pas eu de fois précédentes, comme s'il ne devait pas y avoir de fois suivantes, comme si seul comptait le temps présent."

"Je ne veux pas que mon coeur guérisse. Car, s'il guérit, je serai tentée de m'en servir à nouveau."

Note :


20/20
[Coup de coeur]


Il m'est impossible de résumer mon ressenti sur ce livre qui m'a tellement touché et bouleversé. C'est une petite pépite que j'ai lu d'une traite, qui m'a tenue éveillée jusque tard dans la nuit, et qui a réussi, chose exceptionnelle, à me mettre les larmes aux yeux. Il a même réussi à me surprendre !
Je n'oublierai jamais Olly et Maddy. Je n'oublierai jamais à quel point l'auteure a su toucher mon coeur <3



D'autres couvertures du livre :



4 commentaires:

  1. La couverture, le titre et ton avis me donnent sacrément envie de me lancer! Les couvertures de ses autres livres sont d'ailleurs tout aussi jolies :)
    Ca fait plaisir de te lire copinette <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le livre objet est juste trop beau, même dans les autres versions ! C'est un pur plaisir pour les yeux ^_^
      merci copinette ! J'avais préparé cette chronique depuis longtemps ^^
      Gros bisous <3

      Supprimer