lundi 29 mai 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? Que regardez-vous ?



J'ai lu

[17/20]
Beau, passionnant, drôle. J'aime de plus en plus cette série !!

"Un embouteillage sans insultes, c'est comme une sauce tomate sans basilic."


[17/20]
J'ai adoré mais je suis frustrée ! Je pense que le roman doit être bien plus développé. Du coup la saga en livres me fait de l'œil maintenant !! Dans tous les cas, j'ai passé un super moment. Les dessins sont très beaux et c'est tout mignon ^^




[17/20]
Trop chou, tout simplement <3



Je suis en train de lire

[54 %]
Je devais le terminer avant mon départ en Normandie. Et puis j'ai été incapable de lire. J'avais trop de choses dans la tête pour rester concentrer. 
Après, je ne pense pas que ce sera une saga que je vais autant aimé que Percy Jackson. J'aime bien, mais il manque un je ne sais quoi. C'est un peu trop Jeunesse aussi je pense !

"Elle tirait sur sa chemise comme si elle voulait arracher la déesse de sa poitrine. Moi, je la regardais, pensant qu'avec ses mèches rouges, son pyjama en lin blanc et ses bottes militaires, aucune déesse ne voudrait jamais s'incarner en elle, à part peut-être la déesse du chewing-gum."

"- Si j'ai les pouvoirs d'un dieu, ai-je repris, comment se fait-il que je sois aussi... 
- Pitoyable ? a suggéré ma sœur.

- La ferme, Sadie."




[48%]



[Saison 1 : 16/20]
Clairement, c'est addictif. J'ai enchaîné les 13 épisodes en une journée quasiment donc oui, franchement, quand on commence la série, on tient absolument à découvrir tous les secrets qu'elle renferme. Un soin tout particulier à l'esthétisme, aux couleurs, etc, a été fait, et ça j'ai beaucoup apprécié.
Malheureusement, la résolution du meurtre m'a beaucoup déçu. Certes, le dernier épisode donne envie de voir la suite, et on imagine bien que tout n'a pas été révéler. Mais je suis tout de même déçue. 
Sans parler d'Archie, le gentil serial lover qui m'a gonflé à ne jamais savoir ce qu'il voulait. 
Donc, un très bon moment, mais une fin qui n'est pas à la hauteur de toutes ces investigations...

mardi 23 mai 2017

On My Wish-List [81]



Côté Livres

Lac Gunflint, Minnesota, juin 1977. (L’histoire en mots). Ben Wilson, sourd de naissance d’une oreille, fait chaque nuit le même cauchemar… Des loups sont lancés à sa poursuite. Mais pourquoi ces bêtes le traquent-elles ainsi ?
Hoboken, New Jersey, octobre 1927. ( L’histoire en images). Rose, une fillette sourde-muette, est seule dans sa chambre. Sa mère lui interdit de sortir. Alors, Rose contemple New York, et découpe des photos de stars dans un magazine…


Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu'elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d'une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l'amour peut tout excuser ?


Cherry, 13 ans, et son père Paddy s’installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre filles : Coco, 11 ans ; les jumelles Summer et Skye, 12 ans, et Honey, 14 ans. Cherry est ravie de faire partie d’une famille nombreuse. Mais, à peine arrivée, elle craque bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey. Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter l’arrivée de son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d'une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l’affection pour ses nouvelles soeurs et le charme irrésistible de Shay…





Coralie a 28 ans, un père laotien et une mère française. Elle vient de se séparer de son copain et habite seule pour la première fois de sa vie. Elle a du mal à sortir de chez elle, à part pour le boulot. Heureusement, son frère qui habite Paris passe la voir régulièrement.
Quand elle décide de s'inscrire à la capoeira, à la fois par défi et pour se forcer à sortir, elle n'imagine pas que grâce à ce sport brésilien, elle va en apprendre beaucoup sur ses origines asiatiques...



Située sur une petite île française, l'école de l'excellence est un établissement ultra-privé extrêmement rétrograde, dont les résultats ne sont plus à démontrer – le cauchemar de tout adolescent normalement constitué. Ainsi, le simple refus de Bastien, Hina et Boris de participer au bizutage suffira à les mettre au ban de toute vie sociale... ce qui leur laissera tout le temps d'enquêter sur les bizarreries de cette « École-Prison », comme la scolarisation gratuite des orphelins, ou les décès qui ont frappé ces mêmes orphelins au cours des dernières années !



Les démons sont parmi nous… Enchaînées et cachées, les créatures démoniaques luttent pour entrer dans le monde matériel. La seule arme qui les en empêche est le Wraithborn, gardée en secret par une confrérie de guerriers. Depuis sa naissance, Valin a été entraîné à manier et garder ce pouvoir. Mais par un hasard – ou une traîtrise –, celui-ci a finalement incombé à Mélanie, une timide lycéenne qui n’a aucune connaissance du monde surnaturel. Ensemble, la jeune fille normale et le guerrier impuissant vont devoir apprendre à contrôler le Wraithborn et sauver l’humanité de l’asservissement par les démons.


1993, ex-Yougoslavie...
Prisonniers, Cessia et Kazki se remémorent leur passé commun datant de la deuxième guerre mondiale. Arrêtés par les nazis, ils sont déportés au camp d'Auschwitz-Birkenau avec leur fille Ann, destiné à un atroce futur...
Ils vont alors découvrir toute l'horreur des camps, et être les victimes, comme tant d'autres à cette époque, de tortures physiques et mentales perpétrées par leurs bourreaux nazis...

Une balade dans les bois à quelques années-lumière de la Terre. Le 13 octobre 2013, 437 étudiants, 52 professeurs et 24 membres du personnel de l'école de Bay Point à Milwaukee disparaissent sans laisser de traces. A des années lumières, bien au-delà des frontières de notre système solaire, ces 513 personnes se retrouvent au milieu d'une étrange forêt primaire. Où sont-ils ? Pour quelle raison ont-ils été amenés ici ? Les réponses seront difficiles à trouver et surtout, à croire...


La fin du monde n'est que le commencement ...
La Terre a été ravagée par une attaque extra-terrestre. Pour contre-attaquer, le gouvernement militaire a mis en place un programme d'enfant-soldats surentraînés. Parmi eux, 5 adolescents aux dons exceptionnels vont se démarquer et former l'unité d'élite des ORPHELINS !




Côté Visionnages

L'histoire de deux enfants, tous deux sourds, à différentes époques, l'un en 1927, l'autre en 1977. Ces deux enfants s'échappent de New York. Malgré le gouffre entre ces deux périodes, ils sont tous deux connectés par un mystère en attente de résolution.


Ce film est présenté en Séance Enfants au Festival de Cannes 2017.
Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu'à l'arrivée d'Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir... Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ? 

Art is Life
















dimanche 21 mai 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? Que regardez-vous ?



J'ai lu

[15/20]
Un premier gros (très gros, 1000 pages !!) tome passionnant et visuellement très beau (il y a plus d'une robe durant ma lecture que j'aurai rêvé porter <3 ). Les visages sont malheureusement trop semblables et certaines scènes parfois trop "simplistes" comparées à la réalité. Mais je me suis laissée porter et j'aurai grand plaisir à lire la suite ^^


[17/20]
Les dessins m'ont énormément plu. Le personnage principal ainsi que son frère m'ont beaucoup touché, notamment pour ce qui concerne leur enfance. Après, la présence quasi constante de la religion m'a personnellement dérangé. Mais l'écriture est poétique, on en ressort nostalgique, un brin mélancolique.

"Serré contre elle, je peux entendre l'éternité..."


"Cela me réconforte que quelqu'un d'autre ait été là pour vivre la même expérience. Sinon, comment saurais-je si c'était la réalité et non un rêve ?"






[16/20]
Ce que je retiens surtout c'est que la petite sœur de Tamara est complètement obsédée MDR



Je suis en train de lire


[29 %]
Je lis un chapitre par jour de puis je l'ai commencé quasiment, ça m'agace parce que j'aime bien ! Mais j'ai été bien occupée et j'avais la tête ailleurs, alors j'espère m'y mettre à fond cette semaine !!

"Tandis que je dormais, je me suis soudain senti léger, très léger. Je me suis élevé vers le plafond, et en me retournant, je me suis vu endormi dans mon lit. 
J'ai pensé, Je suis mort. Mais non, je n'étais pas un fantôme. J'avais à présent une forme chatoyante et dorée, avec des ailes à la place des bras. (Non, Sadie, pas comme une dinde. Tu veux bien me laisser raconter ?)"

"- Le maître m'a surnommé Tibiscuit, a-t-il repris, mais je trouve ça blessant. Je vous autorise à m'appeler " Puissance suprême qui écrase ses ennemis ".
- Pigé, Tibiscuit."



"- Dieux de l'Egypte Éternelle, quelle paire d'ânes bâtés !"



"Je me sentais complètement impuissante. J'avais l'impression que ma tête allait exploser. Des jours funestes, un dieu à tête de lapin psychopathe... Et puis quoi encore ?"

"Les combattants ont replongé sous la surface bouillonnante tandis que Khéops hurlait et courait à travers la pièce en sa frappant la tête avec son paquet de Cheerios vide - pas sûr que ça nous aidait beaucoup."

"Tout ça est bien réel. On va devoir affronter Seth pour sauver papa. 
Pourtant, je ne me rappelais pas avoir coché cette ligne dans ma "Liste des choses à faire pendant les vacances de Noël". "Voir papa", oui. "Acquérir des pouvoirs surnaturels", à la rigueur. Mais "Vaincre le dieu du chaos"..."

"- Le temple de Dendour, a annoncé Zia. Construit par les Romains...
- A l'époque où ils occupaient l'Egypte, s'est empressé de compléter Carter, comme si c'était une information capitale. Une commande d'Auguste.
- Fascinant, ai-je murmuré. Vous voulez que je vous laisse seuls avec un manuel d'histoire ?"


"- C'est une déesse, ai-je dis à Zia. [...]. Tu n'as aucune chance contre elle.
[...]
- Je suis scribe dans la Maison de vie, Sadie Kane. J'ai été formée à combattre les dieux."




[48 %]
Cette histoire me passionne toujours autant. Je la lis lentement car c'est une lecture parallèle mais si je m'y mettais à fond je pense que je la finirais très très vite car j'enchaîne les chapitres sans aucun souci :)


[17 %]
Quel plaisir de retrouver ces beaux dessins et ce monde parallèle qui me fait rêver. Je suis toujours aussi fan, voir même plus qu'au début de la saga :)





[Saison 13 : 16/20]
En règle générale, cette saison a été plutôt décevante. Pas mal de longueurs, des histoires qui n'en finissent pas. Les prises de chou du côté des Avery. La guéguerre entre Webber et Minnick. Hunt et Sheperd qui jouent au chat et à la souris. Non franchement, ce n'est pas la meilleure saison. Maiiiis je suis attachée aux personnages, j'ai adoré les deux derniers épisodes qui sont vraiment haletants comme on les aime. Et puis voilà c'est une série doudou qui se regarde sans efforts.