jeudi 6 juillet 2017

Le viol des lucioles


Nous sommes des lucioles, des ailes de lumière pour nos gaudrioles.
Nous sommes des bestioles frivoles.
La liberté dans la légèreté. Croyons-nous, jusqu’à l’éternité.
L’innocence et l’ignorance depuis la naissance.
Mais nous nous sommes trompées. Il nous a attrapé, agrippé.
Un sourire charmeur qui, pensions-nous, venait du cœur.
« Déposez-donc vos ailes, mes tourterelles. Vous les retrouverez, il n’en faut point douter. »
La confiance associée à l’absence, la souffrance, compense l’inconvenance.
Les lucioles n’avaient pas conscience que leur lumière si singulière disparaîtrait lors d’une si belle soirée d’été.
Sans ailes et sans lumière, les lucioles n’étaient plus que des coléoptères,
Des insectes abjects à la carapace et la couleur suspectes.
Adieu les frivoles gaudrioles. Bienvenue au désespoir de l’espoir de voir un soir revenir cette lumière si particulière.
« Rendez-moi ma lumière ! », mais les autres s’en amusèrent
Tant et tant qu’ils en tombèrent et emportèrent sous terre les derniers rires du coléoptère.
Un jour, on ne sait quand, les lucioles trouveront comment
Retrouver et accueillir à nouveau, cette fabuleuse clarté qui leur manque tant.
Un jour, on n’espère dans pas trop longtemps,
La colère et la rancœur s’envoleront vers le firmament.

Arcaalea

samedi 1 juillet 2017

Bilan Juin 2017


En mai, j'ai lu 6 romans (dont un abandon), 6 mangas et 
13 Bandes-Dessinées.
Un merveilleux mois de lectures, de découvertes, d'émotions. Le mois de mai avait été plutôt creux mais là on peut dire que je me suis largement rattrapée. Je ne me suis toujours pas remise du tome 3 de La Passe-Miroir, tome 3, et cela ne me dérange pas. Je ne quitterais jamais vraiment ce monde, tout comme celui d'Harry Potter !


Côté Romans



Si je ne devais en garder qu'un 



Côté Bandes-Dessinées / Comics





Si je ne devais en garder qu'une



Côté Mangas



Si je ne devais en garder qu'un



Côté Films



Si je ne devais en garder qu'un




Côté Séries TV


Si je ne devais en garder qu'une


dimanche 25 juin 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? Que regardez-vous ?



J'ai lu

La Passe-Miroir, tome 3
Christelle Dabos
[20/20 : Coup de coeur]
Je manque de mots pour décrire le cocktail d'émotions qui m'a traversé tout le long de ma lecture. Des questions trouvent des réponses, une nouvelle arche est visitée, Ophélie s'émancipe et Thorn nous échappe. Je suis indubitablement enchantée par le monde que Christelle Dabos a créée. Je ne veux qu'une chose : Que cela ne s'arrête jamais !


"La seule véritable erreur est celle qu'on ne corrige pas."

"La dilatation des pupilles, la durée des contacts visuels, la fréquence des battements de cils, chuchota-t-il. Nos yeux en disent plus long sur nous que n'importe quel discours. Et les tiens, [...], me disent que tu mens."

"Nous sommes des apprentis avant-coureurs. C'est notre devoir de savoir faire et de faire savoir."

"La vérité, la seule vérité, c'est qu'elle avait été lâche.
Cette prise de conscience la traversa comme une brêche. Il lui sembla que c'était la surface entière de son être qui se craquelait de toutes parts, telle une coquille d'oeuf. Cela lui fit mal, mais Ophélie savait que c'était une douleur nécessaire. La souffrance explosa quand son ancienne identité vola en éclats.
Elle se sentit mourir. Elle allait enfin pouvoir vivre."

"Elle ne s'était jamais sentie aussi différente. Elle ne s'était jamais sentie aussi elle-même."

"Mais pourquoi ? s'impatienta Ophélie. Pourquoi vous infligez-vous ça ? Pourquoi vous obligez-vous sans cesse à défier des forces qui vous dépassent ? Et ne me parlez pas encore de sens du devoir. Vous ne devez rien au monde. Qu'est-ce qu'il a fait pour vous, le monde ?"



Levius, tome 1
Haruhisa Nakata
[15/20]
J'ai adoré l'esthétique peu commune de ce manga (qui en plus se lit à l'occidentale, même au Japon !). Je me suis également surprise à suivre avec attention la vie et les matchs de Levius, ainsi que ses adversaires. Je lirais très certainement la suite :)








L'adoption, tome 2
Zidrou ; Arno Monin
[20/20]
C'est l'histoire d'un grand-père fabuleux, qui part au Pérou pour apprendre à être un bon père. 
J'ai eu envie de pleurer à chaque page. Je crois que je n'ai jamais lu une BD aussi bien écrite. 
Un petit chef-d'œuvre.

"- Vous avez remarqué ? Dans les dessins animés, les pères sont souvent de gros ahuris, incapables du moindre élan de tendresse.
- Pourtant, y a pas plus tendre, comme viande, que le coeur d'un papa ! Parole de boucher !"

"- Entre nous, tu me diras bien ce qu'il est allé foutre là-bas ? A part ruminer plus encore toute cette histoire ?
[...]
- Ruminer, ça aide à mieux digérer."

"Je suis un vieil imbécile qui croit encore aux contes de fées, alors que la vie se comporte plus souvent qu'à son tour comme une méchante sorcière."

"Il la voulait tellement sa part de bonheur, qu'il en aura sacrifié le cochon pour une tranche de jambon."

"Si tu te remaries un jour, [...], va pas, comme moi, épouser une jeunette qui s'imagine qu'un joli cul, ça vous fait une vertu."

"Dites les pleureuses, vous jouez ou vous continuez à vous gratter les croûtes pour que ça continue à saigner ?"

"Une religion qui a pour symbole l'image de la souffrance ? Très peu pour moi. Quel père accepterait de voir son fils souffrir de la sorte sans lui prêter main-forte ?"

"Les larmes parlent mieux que les mots."



Ekho, tome 6
Christophe Arleston ; Alessandro Barbucci
[16/20]
Comme toujours j'adore les dessins, en plus avec cette version collector j'ai pu voir des bonus et ça c'est génial. Le problème c'est que toute la bande-dessinée était en noir et blanc et ça a gâché mon plaisir... Je suis ravie que les deux héros se rapprochent enfin et cette fin est hilarante !!






Je suis en train de lire

Le Poète 
Michael Connelly
Je ne l'ai pas encore commencé, mais depuis ma lecture de La Passe-Miroir, tome 3, je suis dans un autre monde donc je ne suis pas très motivée...



Les Héritières, tome 2
Tessa Dara
[41 %]
J'aime bien, mais peut-être légèrement moins que le premier tome !
Mais c'est plaisant et amusant, pas prise de tête !

"- Je ne la toucherai pas, déclara-t-il. Elle n'est pas pour moi et ne le sera jamais.
- Absolument, confirma Bruiser en roulant les yeux et en brossant son chapeau. Je me réjouis de voir qu'il n'y a pas là des années de désir refoulé. Ravi que la question soit réglée."


"Elle contourna le lit et entreprit de rétablir l'agencement des coussins.
- Ces coussins ont une vocation décorative, expliqua-t-elle. Leur symétrie est agréable.
- Bien sûr. Nul n'ignore que c'est ce qu'un gentleman préfère dans un lit. Des oreillers symétriquement agencés."




La Momie
[15/20]
Oui ce n'est pas le film de l'année, oui Tom Cruise n'est pas crédible, oui la blondasse ne sert à rien, oui le scénario n'est pas du tout recherché... MAIS j'ai passé un bon moment. Sofia Boutella est superbe à regarder, et les films sur les momies me manquaient tellement que je suis vraiment contente de mon visionnage. Voilà, faut pas trop lui en demander !