jeudi 29 novembre 2012

Inventaire après Rupture

L'Auteur : Daniel Handler est un auteur américain également connu pour sa série "Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire"
Le Roman : Editions Nathan ; 2012 ; 368 pages
Genre : Jeunesse ; Romance

Présentation de l’Éditeur : "Je t'explique pourquoi nous avons rompu, Ed ; toute la vérité sur ce qui s'est passé. La vérité, c'est que je t'aimais trop."
"Dans un instant, tu entendras un 'paf' ". Ainsi commence la lettre de Min. Le "paf", c'est le bruit du carton qu'elle laisse devant la porte d'Ed. Dans ce carton plusieurs objets, et la lettre de Min.
Une lettre qui raconte pourquoi elle l'a quitté. Une lettre qui commente chacun de ces objets, et évoque tous les petits et grands moments de leur histoire d'amour.
Comment Min, cinéphile passionnée, et Ed, capitaine de l'équipe de basket, se sont séduits, à une soirée, contre toute attente.
Comment ils se sont lancés dans le projet improbable d'organiser une fête pour une ancienne star de cinéma. Comment ils se sont aimés.
Et comment un jour, la vérité a éclaté, menant Mina à son implacable décision…

Mon avis :

Tandis que j'écrivais cette chronique, que je relisais mes notes ainsi que les citations que j'avais choisi, mon ressenti durant ma lecture m'est revenu, tout m'est revenu. J'eu à nouveau le coeur et le ventre serré. Et j'eu à nouveau envie de rire, de pleurer, de hurler, de danser ! 

Au début du livre, j'ai été très surprise par la manière très cassante dont Min parle à Ed dans sa lettre. Je la trouvais même presque méchante et cela me rendait mal à l'aise. L'aimait-elle vraiment pour lui parler ainsi ? La suite me prouvera que la peine doit sortir d'une manière ou d'une autre !
Donc, je la trouvais cruelle, mais au fur et à mesure de la lecture, je me suis rendue compte à quel point elle aime Ed, et surtout je comprends comme cela a du lui coûter de lui écrire cette longue lettre, et de lui rendre tous ces objets qui peuvent paraître dérisoires, mais qui pour elles sont des trésors. Des vestiges de leur amour. Petit à petit on s'attache à cette fille, on la comprend, on ressent ce qu'elle ressent, et on est triste. J'ai notamment songé à mes relations passées et c'est pour cela que j'ai trouvé ce livre très vrai, très proche de nous en fait.
L'histoire m'a énormément touchée, c'est une vraie déclaration d'amour. C'est tellement triste et tellement joyeux à la fois. Pour tous ceux qui ont aimé, et qui ont vécu une rupture, c'est tout simplement ça ! C'est l'histoire d'amour entre deux êtres mal assortis, trop différents pour que réellement leur histoire marche, mais qui tentent quand même !
Presque à chaque fin de chapitres j'avais envie de pleurer. Je ne dis pas ce que livre est parfait, je ne dis pas que le style est parfait. C'est plein d'imperfections justement, et certains passages sont plus passionnants que d’autres. Mais il y a des phrases, il y a des paragraphes  que jamais je n'oublierai. Parce que je ressentais à quel point l'auteur a comprit, lui, ce qu'est l'amour, le vrai. L'amour n'est pas parfait, il EST. C'est tout. J'ai pu lire dans cette histoire l'une des plus belle et des plus inattendues déclaration d'amour. 


Ce que j'ai aimé dans ce livre également, ce sont les petits détails : J'ai adoré le fait que Min en rappelle certains à Ed. Ce genre de détails que les hommes oublient ou ne remarquent pas, alors que nous, nous ne les oublierons sans doute jamais. Une main sur l'épaule, une intonation de voix particulière à un moment bien précis. Je me suis tout à fait reconnue dans ces impressions.
Je peux comprendre que certaines personnes aient pu ne pas accrocher, car comme je le disais, certains passages peuvent être un peu moins passionnants. Notamment quand Min commence à parler de vieux films américains. Je n'y connais rien et cela ne m'intéresse pas franchement alors évidemment, cela pouvait devenir agaçant. Mais selon moi, ce n'est pas cela l'important dans ce livre, je suis passée outre très vite pour me focaliser sur l'important : Les ressentis de Min.
J'ai été bouleversée par certains passages, mais réellement et sincèrement. Ils m'ont rappelés ce que cela fait d'être amoureux, quand on est à la fois follement heureux et follement triste. Quand on n'écoute pas cette petite voix qui nous souffle que tout n'est qu'éphémère...

J'ai également beaucoup aimé la relation entre Min et son meilleur ami. La question se pose de savoir quelles sont les limites et si l'amitié homme / femme existe vraiment. Personnellement, je n'ai jamais su répondre à cette question !

L'émotion dans ce livre va crescendo. A la fin il y a l'apothéose et on se sent si proche de Min que c'est comme si on revivait à nouveau notre dernier chagrin d'amour...
Je me doutais de la fin mais en même temps l'auteur ne cache rien pour nous mettre sur la piste car ce n'est pas tellement ça l'important. Il y a une chute en effet et si elle est choquante, ce n'est pas parce qu'on ne s'y attendait pas, mais c'est parce que justement on savait ce qu'y allait se passer et qu'on espère durant toute la lecture que ce ne sera pas le cas... Tout comme on espérait, pour celles  et ceux qui ont connu les peines de coeur, que l'histoire ne s'arrêterait jamais. Qu'on pourrait tout surmonter, que la chute n'a jamais existé... Mais au final, il est rare que notre premier amour soit l'amour de notre vie...

Mon ressenti sur certains passages (spoilers) :

- Quand Ed avoue son amour pour Min, elle a envie de pleurer. Mais moi aussi j'avais envie de pleurer, parce que je me suis retrouvée il y a six ans, dans cette voiture, quand la personne que j'aimais et que j'aime encore le plus au monde m'a avoué qu'il m'aimait, au moment où je m'y attendais le moins.

Citations :

"Va savoir ce que c'est, une espèce de graine, une gousse, une capsule, une licorne surgie de ce sous-bois rien qu'à nous. La mettre dans l'eau, peut-être, voilà ce que j'aurai dû faire, et qui sait ce qui en serait sorti, sorti de cette chose venue du parc où je t'ai aimé, Ed, aimé de toutes mes forces."

"J'aurai voulu être à côté de toi, j'aurai voulu que tu t'éveilles, soit lentement, soit en sursaut, soit seulement à demi pour te retourner, murmurer mon  nom. J'aurai voulu te regarder pour toujours, ou dormir à côté de toi pour toujours, ou dormir pour toujours tandis que tu t'éveillerais et me regarderais, en tout cas quelque chose pour toujours. J'aurai voulu t'embrasser, t'ébouriffer, poser le bout de mes doigts sur ta hanche nue, chaude et lisse, t'éveiller par ce geste ou te rendormir d'un chuchotis."

"- A quoi servirait l'amitié, sans ça ?
Je vais te le dire, Ed, à quoi sert l'amitié. Parce qu'on n'a jamais été amis, toi et moi. ça sert à sortir en fourgon dans la nuit, voilà à quoi ça sert. Vitres abaissées, douceur d'après pluie sur nos visages tout le long du trajet. ça sert à parfois discuter, parfois se taire, tout en roulant. ça sert à s'engueuler pour rire."

"Rien n'a égalé cet instant-là. Pas même ce que tu as réussi à faire avec moi, le souffle court et tout enfiévrée, après que j'ai répondu à ta question suivante, tes doigts et ta bouche si chauds sur moi que je ne savais plus ce qui était toi et ce qui était moi, ce que je n'avais encore permis à aucun garçon parce qu'aucun n'avait demandé si joyeusement, si délicatement mon aide, pas même cela, notre "tout-sauf", notre "pas-jusqu'au-bout" terrifiant et vertigineux  rien n'égalait pour moi cette image de toi te tordant de rire. Je ne te l'ai jamais dit, même après t'avoir répété je t'aime tellement de fois ce jour-là, je ne t'ai jamais dis que le grand éblouissement avait été cet instant-là, avant : nous deux riant comme des baleines, ensemble - ensemble comme tout le monde nous disait de ne pas l'être. Je ne te l'ai jamais dit, c'était trop intense, trop fort. Je le peux seulement maintenant, les yeux brûlants de larmes chez Leopardi avec mon ami retrouvé, et c'est une chose à voir seulement dans la lumière de ce matin où nous échangions le même émerveillement."

"Quelle conne j'étais de me prendre pour ce que je n'étais pas, quelle pauvre naze de me figurer que trois brins d'herbe font une jolie vue, que se faire embrasser rend embrassable, qu'aimer le cinéma fait de vous un cinéaste, qu'un carton de petites merdes est un trésor, qu'un garçon qui vous sourit est sérieux, qu'un moment doux est une vie plus belle."

Note :


Valeur sûre
18/20

Malgré quelques petites longueurs, ce livre m'a touché en plein coeur. L'auteur a su me faire revivre les plus beaux et les pires instants de mes relations amoureuses. La lettre de Min m'a totalement bouleversée !



Lu dans le cadre d'un Service Presse avec Les éditions Nathan que je remercie

19 commentaires:

  1. Réponses
    1. Tu as raison de le noter il en vaut la peine :p Merci en tout cas de ton passage :)

      Supprimer
  2. Waaa, quelle chronique ! Je l'avais déjà repéré... Mais là, c'est juste obligé. Je sors les mouchoirs !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhhh merciii ! Je t'avoue que moi aussi j'ai bien failli les sortir, en lisant le livre et en écrivant la chronique donc :p
      Gros bisouuus <3

      Supprimer
  3. Je l'ai commencé et abandonné il y a deux semaines... J'ai eu du mal avec le ton utilisé et le fait qu'on sautait du coq à l'âne sans même un saut de ligne..

    Bon je pensais que j'avais le cafard et que du coup une lecture comme celle ci m’enfonçait un peu plus. Je pense le relire dans quelques temps puisque apparemment je loupe qqch ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je peux tout à fait comprendre qu'on accroche pas au style, parce qu'il est particulier. Moi même au début j'étais un peu intriguée... Mais voilà des foules d'émotions m'ont envahies et je l'ai dévoré ! C'était fou ^^

      Supprimer
  4. Coucou !
    Oh oh oh ! Moi aussi je l'avais repérer mais t'as chronique donne vraiment envie de le sortir des rayons de magasin :)

    RépondreSupprimer
  5. Coucou !
    Oh oh oh ! Moi aussi je l'avais repérer mais là ta chronique donne carrément envie de le sortir des rayons de libraire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh merci c'est hyper sympa :) Bisous bisous ^^

      Supprimer
  6. Je pense que je vais bientôt le lire, il me tente vraiment trop ... Encore plus après avoir lu ton avis ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi il ne me tentait pas du tout car j'avais lu des avis assassins !! Et puis le début, avec le style un peu spécial, j'ai eu peur. Mais punaise finalement toute ma lecture a été incroyablement bouleversante :) J'espère que ce sera ton cas ^^
      Gros bisous !!! :)

      Supprimer
  7. Décidément, je ne lis pratiquement que des avis positifs sur ce livre. Je vais finir par me laisser tenter, peut-être. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben dis donc moi j'en ai lu plein de mauvais et c'est ce qui m'a fait peur pour ma lecture au début d'ailleurs !!! Mais oui laisse-toi tenter c'est juste magnifique :)
      Bisous ^^

      Supprimer
  8. Il est dans ma PAL et j'avoue que tu donnes envie !!! mais je ne le lirai pas tout de suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi mici ^^ Prends ton temps de toutes façons :)

      Supprimer
  9. Comme les lectrices dont j'ai lu les chroniques, ce livre te plait car il te rappelle forcément à un moment donné ta propre vie... non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mmmmm, je n'ai pas du tout vécu la même chose, mais je pense que toutes personnes qui a eu une peine de coeur peut se reconnaître là-dedans :) Et toute personne qui a aimé ou aime, d'ailleurs, parce que l'amour y est très bien décrit ^^

      Supprimer
  10. Je viens de le finir :).
    Ce n'est pas un coup de coeur, certes, mais ce livre est touchant...C'est vrai qu'au départ, on pense que Min est méchante, mais c'est par la méchanceté qu'elle arrive à sortir la douleur...Ce roman c'est un peu comme une cure pour se guérir d'un amour qui nous a fait du mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça n'a pas été non plus un coup de coeur mais c'est un des livres qui m'a le plus marqué pour l'année 2012. Tous mes souvenirs me sont réapparus avec force et franchement il est rare que cela me fasse ça !
      Bises ^^

      Supprimer