mardi 18 avril 2017

Alice de l'autre côté du miroir


"- Alice, vous semblez un peu fâchée avec le temps.
- Oh non, je ne suis pas fâchée avec le temps. En fait, c'est lui qui est fâché contre moi."


Synopsis : Les nouvelles aventures d'Alice et du Chapelier Fou. Alice replonge au pays des merveilles pour aider ses amis à combattre le Maître du Temps.
Alice est de retour après plus trois années passées à sillonner les mers.
Après une soirée passée à Londres, elle retrouve le papillon Absolem et le suit, traversant un miroir pour se retrouve au Pays des merveilles. Là, elle apprend que son ami le Chapelier fou est au plus mal.
Aidée par ses amis, elle décide de lui prêter main forte. Elle découvre alors que le Maître du temps, qui peut compter sur la perfide reine rouge, veut faire régner sa loi dans le royaume.
Soutenue par la reine blanche, Alice va tout faire pour mettre celui-ci hors d'état de nuire.
Pour parvenir à ses fins, elle doit parvenir à remonter le temps...

Réalisateur : James Bobin

Les acteurs / Les personnages :

Mia Wasikowska
(Alias Alice)

Johnny Depp
(Alias Le Chapelier Fou)

Helena Boham Carter
(Alias la Reine de Coeur)

Sacha Baron Cohen
(Alias Le Temps)

Anne Hathaway
(Alias Mirana)

Le film :

J'ai commencé mon visionnage avec un énoooorme a priori. On m'avait prêté le film depuis longtemps et je n'avais jamais trouvé le courage de le regarder. La Bande Annonce ne m'avait pas vraiment enthousiasmée, et les nombreux avis négatifs suite à la sortie en salle avait terminé de m'achever.
Quel tort j'ai eu ! 

"Le seul moyen d'accomplir l'impossible, c'est de croire qu'il est possible"


J'avais adoré le tout premier, déjà parce que c'est un Burton (oui, par principe, j'aime tout ce que fait Tim Burton hihihi), mais aussi parce qu'il est fabuleusement beau, et sa musique m'enchante à chaque fois que je l'écoute. Je dois même dire que la version dessin animé m'a toujours mise mal à l'aise et là, j'ai vraiment été transportée ailleurs. J'ai plus ressenti le côté merveilleux que le côté "glauque".
J'avais donc peur d'un  "deuxième", d'un film qui aurait tiré sur la franchise...
Et bien figurez-vous que je met Alice de l'autre côté du miroir au même niveau que son prédécesseur, voir même, un cran au-dessus niveau scénario et dialogues.

"- Dans les jardins de la mémoire, au palais des rêves, c'est là que toi et moi nous nous retrouverons.
- Mais un rêve, ce n'est pas la réalité.
- Qui peut dire où commence l'un et où s'arrête l'autre ?"


On retrouve tous les personnages hauts en couleurs et clairement un peu (voir beaucoup) fêlés du premier film,  mais cerise sur le gâteau, on a enfin pas mal de réponses à certaines questions qu'on se posait dans le premier film. L'histoire de la Reine de cœur est bien plus exploitée (Mais pourquoi est-elle aussi méchante ???) et celle de sa soeur également.
Les nouveaux personnages aussi sont à l'honneur : Le Temps est totalement celui que je retiendrais le plus. La métaphore est poussée à son comble, et j'ai vraiment adoré chacune de ses apparitions, tellement elles sont philosophiques et pleines de bon sens. Son face à face avec le Chapelier est aussi clairement un des meilleurs passages du film,  tellement bien écrit, tellement follement intelligemment travaillé.

"- Si vous êtes cette chose que l'on appelle le temps, si vous êtes le temps en personne si tant est que le temps soit une personne. Peut-être sauriez-vous répondre à cette question que je me pose depuis si longtemps : Bientôt, c'est quand ?
- Si vous osez me contrarier : ce sera une petite éternité."


Certains trouveront que l'esthétique est un peu trop poussée dans le kitsch, mais ça ne m'a pas gênée du tout. Nous sommes dans un univers complètement fou, et c'est cohérent.
J'ai même été agréablement surprise d'apercevoir dans des petits rôles des acteurs et actrices que j'adore (notamment avec les personnages des parents de la reine de coeur et de sa soeur la reine blanche).
Ce qui m'a un poil déçu (mais c'est vraiment parce que je veux trouvé un point négatif), c'est que la bande musicale n'est pas assez présente, en tout cas, pas celle qui me touche le plus.


"On ne peut pas remporter une course contre le temps. Je suis inéluctable !"

J'ai vu ce film dans un contexte où je pense beaucoup au temps, à mes 30 ans qui arrivent, aux personnes qui partent, aux déceptions de la vie, et ce film a vraiment su me toucher profondément. Il m'a donné du baume au cœur, et un regain d'énergie et de positive attitude m'ont envahis, et je pense que c'est pour cela que ce film parlera sûrement plus aux adultes qu'aux enfants. 


"Jusqu'à présent je voyais le temps comme un voleur qui me prenait tout ce que j'aimais. Mais je sais désormais que vous donnez avant de prendre, que chaque jour est un cadeau. Chaque heure, chaque minute, chaque seconde."

Conclusion : 

[19/20]
Follement intelligent et bien écrit. Je partais avec un mauvais a priori aux vues des réactions négatives lors de la sortie en salle, mais il ne faut surtout pas loupé ce petit bijoux ! J'irai presque jusqu'à dire qu'il surpasse le premier film sur certains points. Il m'a touché en plein cœur et je prendrais le "temps" de le revoir avec grand plaisir quand les "temps" seront durs.


4 commentaires: