mercredi 5 avril 2017

Ghost in the Shell


Synopsis : Dans un futur proche, le Major est unique en son genre: humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on la lui a volée. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

Réalisateur : Rupert Sanders (Blanche-Neige et le Chasseur)

Les acteurs / Les personnages :


Scarlett Johansson
(Alias le Major)
Vue dans Captain  America


Pilou ASBÆK
(alias Batou )
Vu dans Game of Thrones
(Normal que j'aime l'acteur, j'aime tout ce qui sort de GOT :p)

Takeshi Kitano
(Alias le chef de la section 9)
Vu dans Battle Royale
(Un monstre du cinéma Japonais <3)

Juliette Binoche
(Alias Dr Ouelet)
Vue dans Le Chocolat
(Je ne sais pas trop ce qu'elle venait faire là !)

Le film :

Après avoir visionné (et apprécié) les deux premiers films d'animation Japonais, j'étais très enthousiaste à l'idée de pouvoir admirer cette nouvelle adaptation  sur grand écran.
J'étais moi aussi au début un peu dubitative par rapport au choix de Scarlett Johansson dans le rôle principal, mais elle s'en sort bien. Et puis, dans cette histoire, il n'y a pas que le personnage du Major qui est important, il y a tout le reste !


Les décors sont fabuleux, on est totalement engloutis dans ce monde futuriste qui nous fait rêver et qui en même temps nous effraie car la frontière entre les robots, les cyborgs et les humains s'affaiblit de plus en plus. Et c'est d'ailleurs la thématique de Ghost in the shell : Quelles sont les différences entre les humains et les robots ? Qu'est-ce qui fait que nous sommes en vie et eux non ?
Et du coup, où se situe le Major dans cette problématique ? Est-elle encore une humaine malgré le fait qu'elle n'ai plus que son cerveau d'origine ?
Les films d'animation sont plutôt lents et très philosphiques, très contemplatifs également. Le film l'est moins, et ce n'est pas plus mal selon moi. Je ne me suis du coup pas ennuyée une seule seconde !


On navigue entre les puissantes scènes de combats, les passages où on peut admirer toutes les merveilles incroyables de ce Japon du futur (Les publicités en 3D de la taille d'un immeuble m'ont impressionnées). 
Ce qui m'a plu, c'est qu'on nous montre de beaux décors, mais d'autres moins beaux aussi. Les détails ont été travaillés jusqu'aux quartiers les plus pauvres. 

Quand au scénario, c'est un mélange des deux films d'animation que j'ai vu, ainsi que d'autres détails de l'anime en série que je ne connais pas. J'aurai aimé que le scénario du deuxième fim d'animation soit plus présent, car c'était selon moi le plus touchant (et révoltant).


Cela m'a tellement plu que je serais folle de joie à l'idée qu'un deuxième opus puisse voir le jour ! Je compte même peut-etre visionner la série animée pour voir si cette version américaine a prit ou non énormément de libertés avec l'histoire originelle.

J'ai été très satisfaite du casting, notamment grâce à la présence de Takeshi Kitano qui, à chaque apparition, place la barre très haute tant il a de la classe !

Ma seule petite déception a été de ne pas avoir assez entendu la musique si emblématique des films d'animation. Durant les scènes comtemplatives de ce monde ultra numérique et futuriste, c'est aussi la puissance de cette musique qui fait toute la beauté de l'instant.

Quelques différences entre les films d'animation et ce film :

- Batou ne donne pas à manger à tous les chiens du quartier, mais il possède bien un Basset-Hound, un clone, qu'il nourrit avec de la bonne viande du boucher.

- Le vieux révolver qu'utilise le chef de la section 9 est en fait celui de Batou. Il préfère utiliser celle-ci que les armes nouvelles générations.

- "Le Rieur" de ce film est également combiné avec le personnage "Puppet Master" du premier film d'animation. A la fin, Le Major et le Puppet Master fusionnent pour devenir un être à part.

Conclusion :

[18/20]
En immersion totale dans un Japon dystopique, l'ambiance est extrêmement travaillée et aucun détails n'est laissé au hasard. Le scénario est un mélange de plusieurs tomes ou films de base de Ghost in the Shell. Moi qui ai visionné les deux premiers films d'animation, j'ai adoré les petits et gros clins d’œils. Scarlett Johansson joue bien, mais le personnage que j'ai le plus aimé, c'est celui de Batou (comme dans l'anime, d'ailleurs). J'ai été complètement embarquée dans ce film SF de qualité, qui mériterait une ou plusieurs suites. Je m'en suis pris plein les yeux et j'en redemande !!

4 commentaires:

  1. J'avoue que je suis ressortie un peu perplexe, ne sachant pas si j'avais aimé ou non! Mais l'histoire est vraiment intéressante et originale. Je regarderais bien les animés japonais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont complexes. On m'a conseillé la série animée car il y a plus d'explications ^^

      Supprimer
  2. il me tenter pas mais tu me donne envie de le regarder :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ma topinette !! C'est très beau à regarder en plus ^_^

      Supprimer